Voici notre article sur le Roi en échec. Si vous débutez aux échecs et que vous souhaitez connaître toutes les règles autour du Roi, vous êtes au bon endroit.

Découvrez :

  • Le déplacement du Roi
  • La règle du coup spécial du roque
  • La mise du Roi en échec
  • L’échec et mat
  • La réponse à la question « Peut-on mettre son Roi en échec ? » et sa conséquence : la règle du pat
  • Des exercices pour renforcer votre apprentissage

Le déplacement du Roi aux échecs

Le Roi se déplace horizontalement, verticalement et diagonalement d’une seule case. Comme la Tour, le Fou, le Cavalier et la Dame, le Roi prend les pièces et les pions adverses en les remplaçant sur leur case.

Le Roi a donc un déplacement très lent, ce qui ne l’empêche pas de faire des miracles en fin de partie comme par exemple dans cette célèbre étude de Richard Reti. Notez que le premier nom du jeu d’échecs était le jeu des quatre Rois et qu’il se jouait avec des dés !

Le Roi en échec

Aux échecs, le Roi est votre vie. S’il est pris, vous avez perdu ! Quand un Roi est attaqué, on dit qu’il est en échec. Si vous attaquez le Roi de votre adversaire, vous devez lui annoncer en disant « Échec » (Et non « échec au Roi » comme disent certains amateurs).

La Tour noire attaque le Roi blanc. Le Roi est en échec. À noter qu’un Roi n’a pas le droit de se mettre volontairement en échec ou de rester en échec.

Pour se soustraire à un échec, on peut soit fuir avec son Roi, soit interposer une pièce devant son Roi, soit prendre la pièce qui fait échec. Ici, le Roi blanc qui est mis en échec par la Tour noire peut fuir en h2.

Le Roi en échec et mat

Si un Roi est mis en échec et ne peut pas se soustraire à cet échec, il est donc échec et mat. Ici, la Tour blanche attaque le Roi noir. Le Roi noir est donc en échec. Il ne peut pas se soustraire à cette attaque. Cela met le Roi noir échec et mat.

Les blancs ont donc gagné la partie !

Le roque

Le pion n’est pas le seul a avoir des coups spéciaux sur l’échiquier (prise en passant, promotion), le Roi et la Tour participent au seul coup d’échecs où deux pièces bougent en même temps : le roque. Pour roquer, il faut respecter les trois conditions suivantes :

  • Ni le Roi ni la Tour n’ont jamais bougé.
  • Le Roi n’est pas en échec.
  • Le Roi ne passe pas sur un échec lors de son déplacement.

Alors vous pouvez bouger le Roi de deux cases vers la Tour et passer la Tour de l’autre côté du Roi, juste à côté de lui !

Voyons tout de suite un exemple :

Les blancs sont en position de faire le roque. Le Cavalier qui était sur la case g1 est sorti, ainsi que le Fou en diagonale sur la case blanche c4. L’espace entre le Roi blanc et la Tour blanche h1 est donc libre.

Le Roi va alors se déplacer de deux cases vers la Tour et la Tour va basculer juste à côté du Roi mais de l’autre côté.

Et voilà ! Notez bien que les blancs en développant leurs pièces dans l’ouverture ont libéré l’espace pour le roque.

Pourquoi roquer ? Car cela met votre Roi à l’abri !

Pour plus d’explications et pour recevoir les premières stratégies liées au roque, voici notre article sur le coup spécial du roque.

Notez qu’il existe le petit roque comme dans la position ci-dessus et le grand roque lorsque le Roi blanc se déplace vers la gauche, vers l’aile Dame.

Peut-on mettre volontairement son Roi en échec ?

Nous l’avons déjà dit mais nous le répétons car c’est une question que se posent souvent les débutants : on ne peut pas mettre volontairement son Roi en échec. C’est interdit, mettre son Roi en échec n’est pas légal.

Voyons un exemple qui vous servira de premier exercice pour cet article.

Les blancs jouent et matent en 2 coups :

 

Donc, vous avez les blancs. Vous allez jouer un premier coup surprenant (oui c’est un indice !). Les noirs vont vous répondre et vous terminerez la partie en faisant un échec et mat.

C’est un problème créé par Szasz.

Pourquoi vous proposer ce problème ? Car, quand nous l’avons proposé à la communauté, beaucoup de débutants ont mis leur Roi en échec au premier coup. La réponse que nous avons le plus reçu est de placer le Roi blanc sur la case f2 ! C’est tout simplement un coup impossible. Le Roi blanc, placé en f2, serait en échec par le Roi noir. Ce n’est pas que ce coup perd la partie, c’est que nous n’avons tout simplement pas le droit de le jouer.

Vous avez bien cherché ? Malgré une position initiale d’apparence simple, avec très peu de pièces, c’est un exercice très difficile. N’hésitez pas à passer du temps sur cet exercice !

Peut-on mettre son Roi en échec : La solution

Place à la solution maintenant !

Tous les coups actifs ne fonctionnent pas. Si la Dame fait échec au Roi noir, celui bouge tout simplement et il n’y a pas de mat au prochain coup.

Il faut être patient et jouer un petit coup d’attente afin que le Roi blanc bouge sur une case moins favorable pour lui que la case g2.

1. Re3 !!

Un coup pas si facile à trouver ! Ce n’est pas du tout naturel de jouer le Roi lorsqu’on résout un échec et mat. Pourtant ici, c’est un coup intelligent car il libère la case f1 pour le Roi noir. Et sur cette case, il se fera mater.

Maintenant après 1… Rg1 ou Rf1, il suivra 2. Df2 (la Dame se déplace sur la case f2) échec et mat, un joli baiser de la Dame !

La règle du pat

Conséquence très importante de la règle précédente : un joueur peut ne plus avoir de coups légaux disponibles.

Regardons la position suivante où c’est aux noirs de jouer :

Les noirs aimeraient bien jouer mais ils ne le peuvent tout simplement pas ! Les pions noirs sont bloqués et le Roi noir ne peut pas se déplacer, il n’en a pas le droit.

Lorsqu’un joueur n’est pas en échec et mat et qu’il n’a pas de coups légaux à sa disposition, c’est pat et la partie est déclarée match nul ! dans la position ci-dessus, la partie est déclarée nulle même si les noirs ont un énorme avantage matériel.

Nous en arrivons à notre deuxième exercice d’échecs !

Les blancs jouent et matent en deux coups :

Pour résoudre cet exercice, il faut savoir qu’un pion qui arrive au bout de l’échiquier peut se transformer dans la pièce de son choix (sauf un Roi et un pion). C’est ce qu’on appelle la promotion aux échecs. Prenez-bien votre temps, c’est un exercice astucieux !

La solution

Le piège est de se précipiter à prendre une Dame en poussant le pion avec 1. f8 : Dame après quoi c’est pat et match nul malgré l’énorme avantage matériel des blancs. Il faut donc promouvoir le pion en une autre pièce que la Dame. Cela s’appelle une sous-promotion et parfois aux échecs, c’est la meilleure solution !

Le bon coup est 1 f8 : Tour !!

Une sous-promotion en Tour permet au Roi adverse d’avoir une case de fuite. Et après 1… Rh6, c’est mat avec 2. Th8.

Ne vous précipitez donc pas vers le coup le plus évident !

Toutes les règles d’échecs

Retrouvez notre article sur les règles d’échecs et tous nos conseils pour bien débuter aux échecs. Vous verrez qu’en 20 minutes, on peut assimiler l’ensemble des règles du jeu d’échecs. Cependant, sa maîtrise est plus longue à acquérir. C’est en effet un jeu complet qui demande de nombreuses compétences !

SI vous souhaitez plus d’exercices comme ceux présentés dans cet article, vous pouvez vous inscrire à notre programme gratuit de 14 jours.

Et maintenant à vous de choisir

Voilà pour notre article sur le Roi en échec. Nous espérons qu’il vous a été utile. Si c’est bien le cas, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !