Bizarrerie du jeu d’échecs, une partie peut se terminer sans gagnant avec un match nul ! Mais comment cela se passe-t-il exactement ?

Le match nul par consentement mutuel

Les deux joueurs se mettent d’accord pour faire match nul. Concrètement, un des deux joueurs dit quelque chose comme « je propose nulle » à son adversaire juste après avoir joué (cela fait partie de son coup, on n’a pas le droit de proposer nul en pleine réflexion de l’adversaire cela pourrait le gêner). Et la proposition de nulle reste alors valable jusqu’au prochain coup de l’adversaire.

Remarquons que de plus en plus de tournois utilisent ce qu’on appelle les règles de Sofia qui interdisent le match nul par consentement mutuel avant les trente premiers coups.

La proposition de nulle, une arme psychologique

Imaginez la situation suivante : votre adversaire vous propose match nul. Comment réagissez-vous ? Ceux qui ont peur de perdre y voit une occasion de se tirer d’affaire dignement… Mais si notre adversaire nous propose match nul, c’est peut-être qu’il ne trouve pas sa position très confortable. Ou alors pense-t-il vraiment que la partie se dirige vers la nulle quoi qu’il arrive…

Bref, vous l’avez compris, un jeu de poker-menteur s’engage lorsqu’un joueur propose match nul et cela peut être très intéressant d’analyser après la partie ce que les joueurs avaient en tête à ce moment-là !

Les règles qui aboutissent à un match nul

Avant tout, sachez que vous pouvez retrouver en vidéo toutes les règles du jeu, les premiers grands principes de stratégie et des exercices sur un espace numérique de formation en vous inscrivant gratuitement ici : je veux apprendre à bien jouer aux échecs. Chaque vidéo sera accompagnée de jeux, d’exercices et d’énigmes pour approfondir les notions abordées.

Nous vous proposons également d’accéder en quelques clics à tout le contenu créé par les grands-maîtres Tigran Gharamian et Anthony Wirig.

Quatre règles importantes donnent un match nul :

  • L’échec perpétuel. Un des deux joueurs donne échec au Roi adverse à chaque coup et celui-ci ne peut pas y échapper. C’est donc match nul.
  • Le pat. Une des règles les plus étranges du jeu d’échecs qui permet de sauver bien des positions compromises ! Si un joueur n’est pas mat mais n’a plus de coups légaux disponibles, c’est pat et donc match nul !
  • La répétition. Si une position se répète trois fois, c’est nul !
  • La règle des cinquante coups. Si pendant cinquante coups il n’y a pas eu d’échanges ni de coups de pions, c’est nul ! Cela permet en particulier d’éviter les fins de parties avec trop peu de matériel pour mater et un joueur qui continue de jouer pour gagner au temps.

De toutes ces règles, c’est le pat qui est la règle la plus courante. Le pat fait partie des armes à maîtriser pour défendre une position difficile.

Toutes les règles en vidéo

Retrouvez notre coach Rémi pour vous expliquer toutes les règles du jeu d’échecs en vidéo.

Placer ses pièces aux échecs et les déplacer n’a plus de secret pour vous ! Pour aller plus loin, retrouvez notre programme gratuit de 14 jours pour apprendre à bien jouer aux échecs avec de nombreux exercices pour accompagner nos vidéos !

Les exercices où il faut faire match nul

Lorsqu’on est en difficulté, réaliser un nul est une bonne opération. De nombreux exercices ont donc pour consigne de faire match nul. En voici un.

Les blancs jouent et font nul :

Prenez votre temps, ce n’est pas un exercice facile ! Les blancs ont deux pions de moins. Ils vont jouer et obliger les noirs à faire match nul. Voyez-vous comment ?

La solution

La consigne se justifie amplement ici : deux pions de moins et une position très active des pièces noires. Les blancs doivent donc se sauver. Ils jouent alors 1. Tg2 !!

Les noirs sont obligés d’accepter le sacrifice de la Tour blanche. En effet, si le Roi noir recule, les blancs capturent la Tour noire.

Mais après 1… fxTg2, regardez bien la position. Les blancs ne sont pas en échec et n’ont plus de coups disponibles. C’est donc pat et donc match nul !

Il existe de très nombreux exercices sur ce thème. La plus célèbre étude (exercice créé de toutes pièces) où il faut faire match nul d’échecs est certainement l’étude de Réti. Nous vous conseillons d’essayer de la résoudre même si vous débutez aux échecs, c’est très formateur !

Et maintenant, à vous de choisir

Voilà pour notre article sur le match nul. Partagez-le sur vos réseaux en cliquant sur les boutons ci-dessous s’il vous a été utile !