Voici 10 astuces échecs pour bien commencer aux échecs. Si vous débutez et vous souhaitez progresser avec des conseils simples et pratiques, vous êtes au bon endroit !

Découvrez nos dix conseils :

  1. Respectez des principes simples dans l’ouverture.
  2. Ne pas touchez pas aux pions de votre roque.
  3. Regardez les structures de pions.
  4. Faites jouer vos pièces.
  5. Soyez à l’affût d’une tactique.
  6. Toujours jouer avec un plan.
  7. Respectez les principes avant d’attaquer le Roi adverse.
  8. N’ayez pas peur des finales.
  9. Analysez vos parties.
  10. Découvrez notre programme gratuit de 14 jours pour apprendre à bien jouer aux échecs.

Astuces échecs – Respectez des principes simples dans l’ouverture

Il est possible d’organiser son jeu assez facilement dans l’ouverture afin se mettre en bonne position pour attaquer son adversaire. Pour cela, le premier concept à connaître est celui du centre de l’échiquier.

Le centre

Aux échecs, on appelle centre les 4 cases situés au centre du plateau de jeu : e4-d4-e5-d5.

L’idée est de se dire que, comme à de nombreux sports (le squash par exemple), celui qui contrôle le mieux le centre va étouffer son adversaire. Une pièce placée au centre de l’échiquier rayonnera beaucoup plus qu’une pièce placée sur le côté.

Pour prendre le contrôle de centre, nous recommandons d’abord d’y placer ses pions. Ainsi, le premier coup le plus joué dans la position initiale est l’avancée du pion Roi de deux cases.

Le but est de jouer au coup suivant le pion de la Dame de deux cases afin de former un grand centre de pion.

Pour empêcher ce plan, les noirs placent souvent eux-aussi un pion au centre de l’échiquier.

Ce n’est évidemment pas la seule possibilité de lutter contre l’idée des blancs. Voici notre article si vous souhaitez découvrir les principales ouvertures d’échecs.

La course au développement

Ensuite, nous allons sortir nos pièces mineures (Cavaliers et Fous) en les dirigeant vers le centre du plateau de jeu et en ne les bougeant qu’une seule fois. En effet, une course s’engage entre les deux adversaires pour être le premier à avoir sorti toutes ses pièces afin d’être en bonne position pour attaquer son adversaire. Si nous bougeons plusieurs fois la même pièce sans bonnes raisons, nous ne mettons pas toutes nos chances pour gagner cette course.

Ainsi, une ouverture classique peut être : 1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Cc3 Cf6 4. Fc4 Fc5 5. d3 d6 6. Fg5 Fe6 (notre article sur la notation échiquéenne si besoin).

On voit bien que chaque pièce mineure est sortie sur une case intéressante et a une action importante sur la position. On dit qu’on a choisi des cases actives pour nos pièces ! Comme on aimerait faire un seul mouvement avec chaque pièce dans le début de partie, c’est important de bien choisir la case où on va la positionner !

Roquer le plus vite possible

Nous n’avons pas encore parlé du Roi mais celui-ci à un rôle très important dans notre stratégie du début de partie : on doit le mettre à l’abri au plus vite. Et ça tombe bien, lorsqu’on va sortir nos pièces mineures, l’espace entre le Roi et la Tour va se libérer. On aura alors la possibilité de roquer.

Mobiliser ses Tours et la Dame

C’est seulement lorsqu’on aura terminé de sortir ses pièces mineures et lorsqu’on aura roqué que nous allons nous occuper des pièces lourdes (Tours et Dame). En effet, ce sont les pièces qui ont le plus de valeur. Si on les sort trop vite, notre adversaire pourra en profiter pour développer ses pièces en les attaquant.

Voici un exemple où les blancs ont sorti leur Dame trop tôt.

La Dame blanche s’est aventurée jusque la case h5. La façon la plus astucieuse de la chasser est de développer le Cavalier g8 en f6.

Comme ceci !

La Dame blanche doit bouger une deuxième fois et les noirs ont toutes les chances de gagner la course au développement.

Astuces échecs – Ne pas touchez pas aux pions de votre roque

Avec cette deuxième astuce, nous commençons à entrer plus dans le détail. Lorsque vous roquez, vous souhaitez mettre votre Roi à l’abri. Ainsi, les pions qui se trouveront devant votre Roi sont sa protection. Il n’est pas recommandé de les bouger sans bonnes raisons.

Regardez ce diagramme :

Les blancs ont un roque parfait. Aucune faiblesse n’est à signaler. Par contre, observez-bien le roque des noirs. Le pion g a bougé. Les blancs se sont infiltrés dans le roque des noirs et pourrait les mater en plaçant leur Dame en f6 puis en g7.

Ainsi si votre adversaire affaibli son roque, regardez-bien comment vous pouvez en profiter !

Astuces échecs – Regardez les structures de pions

Les pions sont l’âme du jeu d’échecs disait Philidor au XVIIIème siècle. Cette maxime n’a jamais été remise à cause ! La structure de bien guide votre jeu. Regardez par exemple la position suivante.

La structure blanche penche vers la gauche (vers l’aile Dame). Les blancs pourront tout naturellement y développer leur jeu. Celle des noirs penche vers la droite de l’échiquier (l’aile Roi) et ils pourront tenter d’y prendre l’avantage.

Notez que lorsque la structure de pions est complètement symétrique, un jeu de manœuvre pour savoir celui qui placera au mieux ses pièces s’engage.

Astuces échecs – Faites jouer vos pièces

En milieu de jeu, vous avez trois stratégies possibles :

  • Soit vous attaquez le Roi adverse.
  • Soit vous tentez d’amener un pion au bout de l’échiquier sur la huitième ou la première rangée (à promotion) pour gagner l’avantage matériel.
  • Ou enfin vous dominez votre adversaire en rendant ses pièces de plus en plus passives.

Nous allons parler ici de la troisième possibilité. Une des grande stratégie du jeu d’échecs est de repositionner vos pièces mal placées sur une meilleure case. Une case où elle sera active voir même une case où elle réalisera une attaque et forcément une pièce adverse à défendre. Voici sur ce thème une vidéo du grand maître Anthony Wirig qui vous explique ce qu’est un mauvais Fou.

Concernant les autres pièces, sachez qu’on cherchera à placer nos Tours sur des colonnes ouvertes et qu’on n’hésitera pas à faire de longues manœuvres de Cavalier pour leur chercher une bonne case !

Astuces échecs – Soyez à l’affût d’une tactique

Jouer aux échecs, c’est constamment être dans l’ambivalence entre la tactique et la stratégie. La tactique aux échecs est l’art d’effectuer une action très courte, quelques coups, afin de gagner du matériel ou de monter une attaque de mat. La stratégie consiste pour sa part à élaborer un plan à moyen ou long terme.

Lorsqu’on débute aux échecs, on a tendance à se con,centrer sur la stratégie et à oublier la tactique. De nombreuses parties sont donc perdues « bêtement » car on s’est concentré sur le long terme et on n’a pas fait attention à ce qu’on avait sous les yeux. Soyez donc très concret et regardez-bien les menaces de vos adversaires !

Il existe des méthodes pour cela. La plus connue est la méthode EPM (échec-prise-menace). Le maître-entraîneur Kevin Terrieux a encore amélioré cette méthode dans sa formation « Le radar tactique« .

Astuces échecs – Toujours jouer avec un plan

Concentrons-nous maintenant sur la stratégie. Chacun des coups que vous jouez doit avoir une idée bien précise. Vous ne devez pas jouer un coup pour passer votre tour car vous n’avez plus d’idées. On peut toujours améliorer le positionnement d’une pièce d’échecs ou tenter de créer une faiblesse dans la structure de pions adverses ou encore monter une attaque de mat.

Comme dit Viktor Korchnoi, le prétendant malheureux au titre de champion du monde face à Anatoly Karpov,

« il vaut mieux jouer avec un plan faux de façon logique que sans plan du tout !

Astuces échecs – Respectez les principes avant d’attaquer le Roi adverse

Place à l’attaque maintenant ! On a tous très envie de gagner rapidement en capturant le Roi adverse. Cependant partir à l’abordage quand les conditions ne sont pas remplies est très risqué et peu se révéler contre-productif. Voici les deux conditions très importantes à respecter lorsqu’on souhaite monter une attaque de mat :

  • Il faut attaquer avec au moins trois pièces.
  • Le centre doit être fermé ou tout du moins très bien contrôlé.

Bien sûr, il existe des exceptions mais ces deux astuces sont très souvent valables.

Pourquoi trois pièces ? Car très souvent une va se sacrifier pour détruire le roque adverse tandis que les deux autres vont se coordonner pour mater.

Pourquoi fermer le centre ? Quand on réalise une attaque de mat, on attaque souvent sur l’aile car l’adversaire a souvent fait soit le petit roque, soit le grand roque. Si on place nos pièces à l’aile et que notre adversaire enfonce notre centre, on risque la catastrophe. Il faut donc avoir un très bon contrôle du centre pour monter une attaque de mat.

Astuces échecs – N’ayez pas peur des finales

Lorsque les pièces s’échangent, la stratégie d’attaquer le Roi adverse perd de son influence au profit de la stratégie qui consiste à promouvoir un pion en Dame. Quand on débute aux échecs, on a l’impression que si on échange trop de pièces, on n’aura plus assez de matériel pour faire quelque chose de bien. Mais même avec très peu de pièces, on peut réussir à faire la différence sur son adversaire.

En fait, les finales sont souvent très complexes et très intéressantes à jouer. N’hésitez donc pas à passer en finale, surtout si vous avez l’avantage matériel !

Pour vous montrer à quel point on peut créer de jolis choses avec peu de pièces, nous vous avons préparé un petit cadeau de bienvenue. 10 mats en deux coups minimalistes corrigés en vidéo par un grand maître.

Pourquoi minimalistes ? Car en plus des Rois de chaque adversaire, sont présents 2 voir au maximum 3 pièces. Il s’agit de parvenir à les coordonner pour mater le Roi adverse. Laissez-vous séduire par la beauté des ces exercices et par le plaisir de la réflexion nécessaire pour les résoudre !

Astuces échecs – Analysez vos parties

Le raisonnement par analogie est très présent dans le jeu d’échecs. Si on a déjà rencontré une position, on risque de la jouer à peu près de la même façon. Et donc, si on fait des erreurs, on risque de les reproduire dans une autre partie…

C’est donc très important de repérer ses erreurs. Pour cela, après chaque partie jouée, c’est important de faire le point et de revenir au moins sur les moments importants de la partie pour déceler nos erreurs et ne plus les refaire.

Astuces échecs – Découvrez notre programme gratuit de 14 jours pour apprendre à bien jouer aux échecs

Le champion de France Tigran Gharamian vous a préparé un programme en 24 modules d’une heure de travail environ pour apprendre à bien jouer aux échecs. Des règles du jeu d’échecs aux principales stratégies en passant par les plus célèbres tactiques, ce programme couvre tout le spectre des connaissances nécessaires pour bien jouer aux échecs.

Le but de ce programme n’est pas de faire de vous un champion du monde comme Magnus Carlsen ni même un grand maître, mais de vous permettre de mener une partie d’échecs du début à la fin en comprenant vos actions et celles de votre adversaire. Nous souhaitons aussi vous faire découvrir les biens de la résolution des exercices d’échecs sur la logique, la mémoire et la concentration. Des études ont par exemple montré que la résolution de problèmes d’échecs (ou une activité intellectuelle équivalente) deux fois par semaine réduit le risque d’attraper la maladie d’Alzheimer de 50%.

Nous vous proposons de découvrir les 3 premiers modules gratuitement en cliquant sur le lien ci-dessus. Bon amusement avec les échecs !

Et maintenant à vous de choisir

Voilà pour nos astuces échecs. N’hésitez pas à les partager sur vos réseaux si elles vous ont plu !