L’apprentissage du jeu d’échecs à l’école vise à sensibiliser un grand nombre d’enseignants aux bienfaits que ce jeu apporte aux élèves, en mobilisant la logique, la  stratégie, la rigueur et la capacité d’abstraction. Le jeu d’échecs permet également de faciliter l’apprentissage de la citoyenneté grâce au respect des règles et d’autrui. Cette pratique s’inscrit dans les préconisations du rapport Torossian-Villani et dans le cadre de la Stratégie mathématiques.

Plusieurs expériences concrètes ont été menées :

  • Initiation de plus de 25000 élèves en Corse.
  • Projets menés par la fondation « L’échiquier de la réussite » auprès d’enfants en difficultés à Lille, Trappes, Mantes-la-jolie, sur l’île de la Réunion etc…
  • Lancement de la circulaire « Introduction du jeu d’échecs à l’école » par le Ministère de l’éducation nationale.

Pourquoi apprendre le jeu d’échecs à l’école ?

Les échecs ont des bienfaits considérables pour nos enfants. Ils développent entre autres la motivation, la concentration, la mémoire, la vision dans l’espace. De plus, ils mettent l’enfant en situation de devoir résoudre des problèmes en lui permettant de travailler ses stratégies. Enfin, le jeu d’échecs à l’école par son aspect ludique permet aux enfants d’apprendre des compétences sans même sans rendre compte. C’est un très bon outil pour lutter contre les inégalités scolaires.

En particulier, (http://www.michelnoir.org/WordPress/edc/2008/09/les-echecs-et-lecole) il a été montré que les enfants ayant suivi des cours d’échecs pendant deux ans augmentent :

  • leur capacité de concentration de 50%
  • leur capacité de mémorisation de 22% 
  • leur capacité de résolution de problèmes de 32% par rapport aux autres enfants.

Mais ce n’est pas tout !

Michel Noir, dans sa thèse « Le développement des habiletés cognitives de l’enfant par la pratique du jeu d’échecs » (Université de Lyon II, 2002) a montré que les compétences acquises grâce au jeu d’échecs sont largement transférables dans d’autres domaines si la didactique est pensée en ce sens.

Ce que nos enfants apprennent grâce au jeu d’échecs, ils vont pouvoir l’utiliser par exemple à l’école pour améliorer leurs résultats !

Et dans le monde ?

Cela fait bien longtemps que d’autres pays ont fait le choix de l’apprentissage du jeu d’échecs à l’école.

L’Arménie a été le premier pays à proposer aux écoliers d’apprendre les échecs.

Le Mexique, mais aussi la Chine et l’Inde ont rendu l’enseignement du jeu d’échecs obligatoire dans ses écoles.

Plus près de chez nous, c’est également le cas de l’Allemagne et de la Pologne, où tous les écoliers des écoles primaires apprennent à jouer aux échecs !

En Espagne, chaque région peut faire des échecs une matière obligatoire ou optionnelle. Et un millier d’établissements scolaires les ont déjà intégrés.

Les échecs sont vus comme un outil pour améliorer les résultats en mathématiques, d’ailleurs, en Allemagne, l’heure d’enseignement des échecs est prise sur une heure de mathématiques, ce qui a augmenté significativement le niveau des élèves dans cette matière.

Enfin, si vous voulez en savoir plus, retrouvez :

Pour terminer, vous trouverez une présentation de notre équipe et un résumé des bienfaits du jeu d’échecs.

Et n’oubliez pas qu’en apprenant à jouer aux échecs, vous allez améliorer votre concentration, votre logique et votre mémoire. Apprendre comment analyser une position pour trouver les coups qui mènent à l’échec et mat, c’est simple et amusant.

Et vous vous ouvrez les portes de la créativité !


Je souhaite découvrir votre méthode pour apprendre les échecs