Lors de la rentrée scolaire 2017, nous avons participé à la mise en place d’un projet échecs à l’école primaire d’Ungersheim, en Alsace. Ce projet était intégré dans un ambitieux projet pédagogique que nous décrivons au paragraphe suivant. De plus l’instituteur avait très bien compris qu’il ne suffisait pas de juste d’apprendre à jouer aux échecs pour développer les compétences des élèves mais que ceux-ci devaient être mis en situation de résoudre de petits problèmes. Nous avons participé entre autres, à la mise en place d’une progression pour apprendre les échecs aux élèves.

Les différents axes du projet pédagogique de l’école

Voici les différentes composantes du projet pédagogique :

Tout d’abord, le projet souhaitait prendre en compte l’hétérogénéité des élèves à partir de la maternelle en instaurant des séances sur les intelligences multiples (Théorie développée par Howard Gardner). Ensuite, le deuxième axe était d’oeuvrer pour l’amélioration du climat scolaire avec la mise en place d’un protocole de gestion des conflits : cela passe par des messages clairs, de la médiation par les pairs, de la communication non-violente et enfin l’utilisation des neurosciences pour mieux connaître le fonctionnement du cerveau des enfants. L’utilisation des sciences cognitives a permis de modifier les séquences apprentissages en s’appuyant sur les découvertes récentes en neurosciences.

C’est dans ce dernier volet que l’apprentissage du jeu d’échecs prenait sa place. En effet, une classe de CE2-CM1 souhaitait développer la concentration à l’aide de cette activité. Toutes les activités scolaires nécessitant une phase de concentration et d’écoute, l’objectif était donc de développer cette capacité attentionnelle à travers un jeu qui nécessite de fixer son attention et d’anticiper.

Le déroulement du projet échecs à l’école primaire

L’activité « échecs » en elle-même s’est déroulée en plusieurs étapes :

1. Présentation du jeu et des règles réalisée par petits groupes pendant des séances d’APC (Activité Pédagogique Complémentaire)

2. Défis à résoudre : défi en classe et sur feuille pour trouver le déplacement qui mettra le roi en échec et mat

Nous avons participé à la mise en place d’une progression basée sur les conseils de la thèse de Michel Noir (Lyon, 2002) et nous avons construit des vidéos et des fiches d’exercices. Michel Noir rappelle bien que pour que le jeu d’échecs soit bénéfique, il faut mettre les élèves en situation de résoudre de petits problèmes. Leur apprendre les règles et les laisser jouer ensemble n’est pas suffisant. L’application « plikers » est utilisée pour la correction.

3. Différentes techniques pour faire échec et mat

Pourquoi insister sur les échecs et mats ? Parce que…

Le seul pré-requis pour résoudre un problème pour faire échec et mat est de savoir bouger les pièces. Pas besoin de concepts stratégiques ou tactiques. Dès le début de l’apprentissage, on peut donc réfléchir et résoudre ces problèmes.

Résoudre un problème c’est comme être en face d’un défi ou une énigme. Cet aspect ludique du jeu est très motivant car il favorise le développement de l’attention et de la logique.

Les solutions sont souvent spectaculaires et cachées. Cela développe l’imagination et la créativité.

Enfin, les études ont démontré que les problèmes d’échecs ont une utilité énorme pour savoir bien jouer aux échecs. Anticipation, visualisation de thèmes et manœuvres géométriques, développement des capacités calculatoires sont autant de points clés développés grâce à la résolution de ces exercices.

4. Projet échecs à l’école primaire : Mise en place d’un « Club d’échecs » pendant la récréation.

5. Projet échecs à l’école primaire : Extension à d’autres classes à la rentrée prochaine.

Envie de vous lancer dans un projet échecs à l’école primaire ?

Pour vous accompagner, nous vous proposons une formation clé en main pour apprendre les échecs à vos élèves. Vous y retrouverez 28 vidéos courtes et ludiques accompagnées d’exercices, de quiz et de jeux.

Afin de vous satisfaire au mieux, vous bénéficiez de la garantie satisfait ou remboursé dans le mois de la souscription à la formation. Cette formation a été conçue par le grand-maître Anthony Wirig qui a entraîne l’équipe de France jeunes.

Si vous êtes intéressé par ce genre de projet ou si vous souhaitez simplement nous poser des questions. Écrivez-nous à video@apprendrelesechecs24h.com

Retrouvez enfin tous nos articles sur les échecs et l’école.