À l’heure où les études se multiplient pour montrer l’effondrement du niveau en maths des enfants français (et pas qu’en maths d’ailleurs), nous allons voir que échecs et maths font bon ménage.

Le niveau en maths baisse

Les résultats en mathématiques des enfants en France ne sont pas bons. À chaque nouvelle étude, le phénomène s’amplifie. Les professeurs et les parents doivent donc se poser des questions et essayer d’analyser les raisons de cette situation. C’est une nécessité pour toutes les personnes impliquées dans l’éducation de trouver des solutions afin de résoudre ce problème.

Mais il faut d’abord se mettre d’accord sur les causes de cette baisse.

Les raisons de la baisse du niveau en maths des enfants

Les raisons avancées dans les médias sont de deux ordres :

Tout d’abord, l’école française serait trop élitiste. Et c’est bien sûr le cas. Cependant comment expliquer que dans la dernière étude Timss, seul 11% des élèves de 18 ans ont un bon niveau, alors qu’il y a vingt ans ils étaient 64% ! L’école serait devenue plus élitiste ? Non, cela ne tient pas. Les questions posées en CM 1 étaient réellement très simples. Par exemple seulement 15% des élèves savent trouver la fraction 3/8 parmi quatre camemberts. Le résultat est catastrophique. Pour plus d’informations : cliquez ICI .

Ensuite, un autre argument souvent entendu est que la façon d’enseigner les maths est trop descendante (le prof parle, l’élève écoute). Mais n’importe quel professeur de maths de collège vous dira que ce n’est plus le cas depuis bien longtemps. Les cours magistraux n’existent plus. L’élève est mis en position active le plus possible et l’apprentissage par le jeu est maintenant la règle.

Un problème de société

Nous pensons qu’il s’agit davantage d’un problème de société. A l’heure où les audiences de télé-réalité sont records, que les enfants passent un temps fou sur Tik Tok, nous militons pour remettre l’intelligence au centre de notre monde. « Trop d’écrans » abrutissent nos enfants et nous-mêmes. Il faut réapprendre à se concentrer et réapprendre à réfléchir.

Les enfants ne sont pas échecs et maths !

Pour cela, le jeu d’échecs est un bon vecteur de développement.  Concernant les mathématiques, il a été clairement démontré par un chercheur en science de l’éducation que pratiquer le jeu d’échecs permet aux enfants d’augmenter leur niveau en maths (thèse de M. Noir, Lyon 2002). Plus on joue et on s’entraîne aux échecs, plus on organise sa pensée et plus on va développer de compétences (concentration, motivation, logique, vision dans l’espace, méthode de résolution de problèmes …etc). Les enfants ne sont pas échecs et maths ! Voir aussi le mémoire suivant : http://site2wouf.fr/mem.php#ia

Nous vous recommandons donc grandement d’apprendre à vos enfants à jouer aux échecs !

Enfin, pour continuer votre lecture, retrouvez :