Nous avons déjà vu dans d’autres articles que la pratique du jeu d’échecs améliore les capacités de mémorisation et de concentration. Mais ce n’est pas tout ! En effet, le jeu d’échecs permet d’améliorer sa logique. Il a été montré par exemple que des enfants ayant suivi des cours d’échecs pendant deux ans ont augmenté leur capacité de résolution de problèmes de 50% par rapport aux autres enfants.

Pourquoi le jeu d’échecs permet d’améliorer sa logique ?

Parce qu’un problème d’échecs s’aborde comme un problème de mathématiques : il faut analyser les données et structurer sa pensée pour élaborer un plan d’action. « Observation – analyse – hypothèses – vérification – planification – probabilité et calcul des variantes – analyse des conséquences – toute la chaîne méthodologique est présente dans ce jeu. » (M. Noir, op.cit.)

Concernant les enfants, le jeu d’échecs, par son aspect ludique, met tous les élèves sur un même plan d’égalité. Qu’un enfant soit en situation de handicap, en difficultés scolaires ou simplement pense ne pas être capable de réussir en mathématiques, il va développer beaucoup de compétences sans même y penser et améliorer sa logique. Voilà donc un bel outil pour atténuer les inégalités scolaires !

Comment améliorer sa logique avec le jeu d’échecs ?

Les chercheurs insistent bien sur le fait d’être mis en situation de résoudre des problèmes pour améliorer sa logique. Juste jouer de façon légère ne suffit pas ! Et pour cela, rien de mieux que de résoudre un exercice d’échecs !

Voici un exemple. Les blancs jouent et matent en un coup :

Comment résout-on ce genre d’exercices ? Et bien il existe deux types de raisonnements principaux :

  • Le raisonnement « forward » : on part de l’analyse de la position pour arriver au but (mater le Roi noir). On observe le Roi blanc, on voit qu’il contrôle déjà pas mal de cases de fuite du Roi noir. On observe la Dame et notamment son déplacement potentiel. Elle peut faire échec en c8, en e6 et en g8. On analyse ces trois échecs et on comprend que le bon coup est Dg8 échec et mat !
  • Le raisonnement « backward » : on part du but et on analyse « à reculons » . Le but est de capturer le Roi noir. Il faut donc le mettre en échec et qu’il ne puisse pas s’échapper. On regarde ses cases de fuite : d8, f8 et f7. Quelle est la seule case où mettre la Dame pour contrôler ces cases : la case g8. Et on a trouvé la solution !

Ces deux raisonnements sont les raisonnements de base pour résoudre des problèmes de mathématiques. Donc pour améliorer votre logique, travaillez ce type de raisonnement !

Notez que le raisonnement analogique est également très présent aux échecs. Reconnaître des schémas, des patterns permet de mieux analyser les positions et de définir des buts plus facilement.

Retrouvez de nombreux exercices de ce type dans notre formation gratuite de 14 jours pour apprendre à bien jouer aux échecs ou notre formation sur la prise de décision aux échecs qui vous montrera les bonnes habitudes de réflexion aux échecs.

Et ailleurs dans le monde, comment fait-on pour améliorer la logique des enfants ?

En septembre 2017, les jeunes polonais apprennent à jouer aux échecs à l’école. Le but affiché : améliorer les résultats en maths ! Et les résultats ont suivi avec une amélioration sensible du niveau en maths des jeunes polonais dans les études internationales.

Par ailleurs, les échecs sont déjà enseignés à l’école dans de nombreux pays et sont un sport national en Russie, en Inde, en Chine. Le dernier match du championnat du monde a été retransmis à la télévision en Norvège. Deux tiers des Norvégiens ont suivi le match en direct ! Pendant que les joueurs réfléchissent de nombreux intervenants (acteurs, sportifs, éducateurs) parlent jeux, enfants, éducation à l’antenne… Alors pourquoi pas nous ?

Et maintenant, à vous de choisir

Voilà pour notre article sur comment améliorer sa logique grâce au jeu d’échecs. Nous espérons qu’il vous a plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !