Le gambit Roi est une des ouvertures d’échecs les plus célèbres. Popularisée par les joueurs de l’époque romantique du jeu, elle offre un jeu dynamique et tactique.

Découvrez :

  • Qu’est-ce que le gambit Roi ?
  • Les principales variantes.
  • Le gambit Roi et l’époque romantique.
  • Le joueur de gambit Roi à suivre si vous souhaitez progresser.

Qu’est-ce que le gambit Roi ?

Le gambit Roi intervient après les coups 1. e4 e5 2. f4.

Les blancs offrent leur pion f afin de dévié le pion noir e5 du contrôle du centre. C’est donc un gambit. Le but est à terme d’obtenir un grand centre de pions d4 et e4 et de récupérer ensuite le pion f4 noir.

Comment jouer le gambit Roi ?

Les noirs ont deux façons de jouer le gambit Roi. Ils peuvent l’accepter ou le refuser. Étudions ces deux possibilités.

Le gambit Roi accepté

Les noirs relèvent le défi et capturent le pion f des blancs : 2… exf4.

Étonnamment, les noirs ont une menace dans cette position. En effet, le coup Dh4 échec est particulièrement désagréable. Par exemple, 3. d4 n’est pas recommandé à cause de cet échec de la Dame. Les blancs ont plusieurs façons de jouer que nous allons détailler dans les parties suivantes.

La variante Steinitz

Dans cette variante du gambit Roi, les blancs laissent faire l’échec en h4 et développent leur Cavalier en c3.

Après l’échec en h4, le Roi blanc viendra tout simplement se placer en e2.

Si cette variante n’est pas à votre goût, vous préférerez peut-être la variante du Fou.

La variante du Fou

Ici les blancs sortent leur Fou de cases blanches afin de faire une place à leur Roi.

3. Fc4

En cas d’échec en h4, le Roi blanc pourra se réfugier en f1 !

La variante du Cavalier

La variante du Cavalier pare tout simplement l’échec en h4.

3. Cf3

Mais comme rien n’est jamais parfait, cette fois les noirs peuvent jouer 3… g5.

Suivi éventuellement de g4 qui est très embêtant. Parfois les blancs sacrifient même leur Cavalier contre le pion g !

Le champion du monde Bobby Fischer lui préférait jouer 3… d6 puis seulement après 4… g5.

Le gambit Roi refusé

On voit que ce gambit n’est pas de tout repos quand il est accepté. Certains joueurs ont donc essayé de le refuser.

La variante classique du gambit Roi

La variante classique du gambit Roi arrive après 1. e4 e5 2. f4 Fc5.

L’astuce est que le pion e5 est imprenable à cause de Dh4 échec. Cela donne donc du temps aux noirs pour se développer.

Le contre gambit Falkbeer

Avec le contre gambit Falkbeer, les noirs jouent la contre-attaque !

1. e4 e5 2. f4 d5

L’intérêt de cette variante est peut-être de mener à des positions assez différentes de celles que le joueur de gambit Roi recherche !

Le gambit Roi et l’époque romantique du jeu d’échecs

Voici trois parties classiques qui ont fait l’histoire.

Paul Morphy et le gambit Roi

On commence par une célèbre partie du génie américain Paul Morphy. Morphy a en effet joué cette partie à l’aveugle ! Cliquez sur les coups pour faire apparaître un échiquier !

Après la prise en g6, Morphy placera son Fou en f4 ce qui gagnera le Cavalier b8 cloué.

Zukertort – Anderssen, Breslau 1865

Voici maintenant une très jolie victoire blanche suite à un sacrifice de Cavalier.

Un très joli échec et mat.

Anderssen – Zukertort, Breslau 1865

On termine cette section avec les deux mêmes adversaires mais cette fois avec une victoire noire. Zukertort a en effet réussi à se défendre face au fantastique attaquant Adolf Anderssen.

Les noirs ont trop de matériel et les menaces blanches se sont envolées.

Le joueur de gambit Roi

Le champion du monde Boris Spassky est incontestablement le joueur de gambit Roi. Vous pouvez étudier ses parties si vous souhaitez progresser dans cette ouverture. Voici par exemple une de ses plus belles victoires.

Spassky – Bronstein, Leningrad 1960

Le sacrifice de Tour joué au quinzième coup est l’un des plus beaux coups de l’histoire du jeu d’échecs !

Et maintenant à vous de jouer !

Pour poursuivre votre lecture, nous vous proposons de :

Voilà pour notre article sur le gambit Roi. N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux grâce aux boutons ci-dessous s’il vous a été utile !

Découvrir notre programme gratuit