Beaucoup de débutants se demandent que faire quand il reste que le Roi aux échecs. On vous explique tout dans cet article !

Découvrez :

  • Quand il reste que Roi contre Roi aux échecs.
  • Est-il possible de gagner aux échecs quand il ne reste plus que le Roi ?
  • Quand une partie d’échecs est nulle ?
  • Comment faire nulle quand il reste que le Roi ?
  • Roi et Fou contre Roi seul.
  • Roi et Cavalier contre Roi seul.
  • Quand il reste que le Roi aux échecs contre Roi et Dame.
  • Quand il reste que le Roi : les mats élémentaires.

Quand il reste que Roi contre Roi aux échecs

Lorsqu’il ne reste sur l’échiquier que les deux Rois, la partie d’échecs atteint une impasse. Dans cette situation, aucun des deux joueurs ne peut mettre l’autre échec et mat, car les rois ne peuvent se mettre mutuellement en danger sans se mettre eux-mêmes en échec, ce qui est contraire aux règles du jeu. Cette configuration est automatiquement considérée comme une partie nulle. Cela qui signifie que la partie se termine par une égalité entre les deux joueurs. Ce résultat montre qu’il faut absolument avoir au moins une autre pièce pour gagner aux échecs.

Est-il possible de gagner aux échecs quand il ne reste plus que le Roi ?

Dans une partie d’échecs, si un joueur se retrouve uniquement avec son Roi contre le Roi adverse et d’autres pièces, la possibilité de gagner la partie est inexistante. Le joueur avec le Roi seul ne peut pas initier d’attaque efficace. En effet, le Roi, en tant que pièce, n’a ni la portée ni la puissance nécessaires pour mettre en échec et mat le Roi adverse seul. Cependant, il est important de noter que des erreurs de l’adversaire, comme la mise en place involontaire en situation de pat ou la répétition de mouvements menant à une nulle par triple répétition, pourraient aboutir à un match nul, sauvant ainsi le joueur en infériorité de la défaite.

Quand une partie d’échecs est nulle ?

Une partie d’échecs est déclarée nulle, ou match nul, dans plusieurs situations spécifiques. Voici les circonstances les plus courantes menant à une partie nulle :

  1. Manque de matériel suffisant : Si aucun des joueurs n’a suffisamment de pièces pour forcer un échec et mat, la partie est nulle. Par exemple, si il ne reste que les deux rois, ou un roi contre un roi et un fou, ou un roi contre un roi et un cavalier. Nous étudierons ces situations plus en détail par la suite.
  2. La règle des cinquante coups : Si cinquante coups consécutifs ont été joués par chaque joueur sans qu’aucun pion ne soit déplacé et sans qu’aucune prise ne soit effectuée, un joueur peut réclamer une partie nulle.
  3. Répétition de position : La partie est déclarée nulle si la même position se répète trois fois (pas nécessairement de suite), avec le même joueur ayant le trait à jouer et avec les mêmes options de coup possible.
  4. Pat : Si le joueur au trait n’a aucun coup légal et que son roi n’est pas en échec, la partie est nulle. Cela se produit souvent lorsque le roi est reste seul, mais est entouré de telle sorte qu’il ne peut se déplacer sans aller dans une case attaquée.
  5. Nulle par consentement mutuel : Une partie est déclarée nulle lorsque les deux joueurs se mettent d’accord pour faire match nul.

Comment faire nulle quand il reste que le Roi ?

Lorsqu’il ne reste plus que le roi dans votre arsenal, votre objectif principal est d’éviter la défaite en visant un match nul. Bien que vos options soient limitées, il existe certaines stratégies que vous pouvez adopter pour tenter de sauver la partie. Pour commencer, vous pouvez rechercher le pat. Essayez de positionner votre roi de manière à ce qu’il ne dispose d’aucun coup légal sans se mettre en échec. Cela nécessite une planification minutieuse et une bonne compréhension de la position de votre adversaire.

Vous pouvez ensuite provoquer la répétition de la position. Si vous pouvez répéter la même position trois fois, vous pouvez réclamer un match nul. Cela implique souvent de déplacer votre roi entre deux cases tout en surveillant les mouvements de votre adversaire. Enfin utilisez la règle des cinquante coups. Si pendant cinquante coups consécutifs, aucun pion n’est déplacé et aucune prise n’est effectuée, vous pouvez réclamer une nulle.

Roi et Fou contre Roi seul

Dans le scénario où vous avez un roi et un fou contre un roi seul, il est impossible de mater l’adversaire. Le fou, limité à la couleur de case sur laquelle il se trouve, ne peut pas contrôler suffisamment de terrain pour aider le roi à forcer un échec et mat.

Roi et Cavalier contre Roi seul

Comme avec le fou, un roi et un cavalier ne peuvent pas forcer un échec et mat contre un roi seul. Le cavalier, malgré sa capacité à sauter par-dessus d’autres pièces, ne peut pas couvrir assez de cases en un seul mouvement pour aider à réaliser un mat.

Mais surprise, même avec deux Cavaliers, le camp ayant le plus de matériel ne pas pas mater. Sauf si l’adversaire fait une énorme erreur. En tant que joueur avec le roi seul, votre objectif est de rester au centre de l’échiquier autant que possible et d’éviter les bords et surtout les coins. Le joueur avec le roi et les deux cavaliers peut tenter de pousser le roi adverse vers un bord de l’échiquier, mais sans une autre pièce pour aider, il ne pourra normalement pas terminer le jeu par un échec et mat.

Quand il reste que le Roi aux échecs contre Roi et Dame

Lorsque vous vous retrouvez avec votre roi face à un adversaire possédant un roi et une dame, la situation est extrêmement délicate. La dame, avec sa capacité à contrôler simultanément de nombreuses cases, offre à votre adversaire un puissant outil pour orchestrer un échec et mat. Celui-ci peut en effet forcer un échec et mat.

Dans la vidéo ci-dessous, le grand maître Anthony Wirig vous explique la méthode pour réussir à mater dans cette situation.

Quand il reste que le Roi : les mats élémentaires

Dans les phases finales d’une partie d’échecs, connaître les motifs des mats élémentaires est crucial. Ce sont les techniques qui permettent de mater un Roi resté seul. Il y a le mat Roi et Dame contre Roi comme vu précédemment. Mais il existe d’autres mats élémentaires :

  • Roi et Tour contre Roi.
  • Roi et deux Tours contre Roi.
  • Roi et deux Fous contre Roi
  • Roi, Fou et Cavalier contre Roi.

Chaque mat élémentaire requiert une compréhension précise de la coordination entre vos pièces. Il demande également une très bonne anticipation des mouvements de votre adversaire.

Anthony vous propose de découvrir gratuitement avec lui tous les mats élémentaires dans sa formation.

Et maintenant à vous de jouer !

Pour continuer votre lecture, nous vous proposons de :

Voilà pour savoir que faire quand il ne reste que le Roi aux échecs. Si cet article vous a été utile, vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux. Pour cela, cliquez sur les boutons ci-dessous !