La défense hippopotame est une ouverture originale et intéressante qui se joue principalement avec les noirs.

Découvrez :

  • Qu’est-ce que l’hippopotame ?
  • Les plans classiques.
  • Des parties références.

Qu’est-ce que la défense hippopotame ?

La défense hippopotame est caractérisée par le développement suivant :

Le centre de l’échiquier n’est donc pas contrôlé par des pions mais par les Fous qui sont placés en Fianchetto. Les Cavaliers viennent sur les colonnes d et e afin de laisser le champ libre aux Fous. Les pions a et h viennent souvent se placer en a6 et h6 et le Roi noir fera le petit roque.

Les plans classiques de la défense hippopotame

Voici les grandes idées de cette ouverture.

Mettre la pression au centre

Les pièces et pions noirs sont comprimés sur trois rangées, il va donc falloir chercher un coup libérateur qui va donner de l’espace aux noirs. Ce coup est souvent une des quatre poussées centrales possibles : c5, d5, e5 ou f5.

La poussée f7-f5 est particulièrement intéressante après le petit roque noir afin de libérer la colonne f pour les Tours.

Ne pas enfermer les Fous de la défense hippopotame

Les blancs aussi peuvent avancer leurs pions au centre. Dans l’exemple ci-dessous où le trait est aux noirs, les blancs ont avancé leur pion e sur la case e5.

Dans ce cas, les noirs ont trois possibilités. Ils peuvent laisser la tension au centre ou échanger en e5 ou avancer leur pion d en d5. Cependant après d6-d5, le Fou b7 est enfermé. Une idée est d’échanger ce Fou avant de fermer le centre.

1… Fxf3 !

Les blancs doivent reprendre le Fou noir.

2. Dxf3 d5

Les noirs peuvent alors fermer le centre. Ils se sont en effet débarrassés de leur mauvais Fou.

Une idée à retenir !

Les coups h6 ou a6

Les blancs forment souvent une batterie Dame-Fou afin de placer un Fou en h6 et d’échanger le Fou noir placé sur la grande diagonale.

Pour empêcher cela, les noirs vont placer leur pion h en h6. La pression mise par le Fou et la Dame sur le pion h6 rendra le roque noir difficile. Les noirs peuvent alors roquer à la main. Pour cela, ils vont déplacer tout doucement leur Roi vers la case h7 puis bouger la Tour.

On peut avoir le même genre d’idée à l’aile Dame avec le coup a6.

Les poussées g5 ou b5 de l’hippopotame

Une autre idée est d’utiliser le pion h6 pour pousser le pion g6 en g5.

Cela libère la case g6 pour le Cavalier e7 et protège le pion h6, rendant le roque plus aisé.

Voilà pour les grandes idées de la défense hippopotame, place aux parties classiques.

Des parties références sur la défense hippopotame

Comme vous allez le voir, l’ouverture hippopotame donne souvent des parties spectaculaires !

Une attaque modèle des noirs sur la défense hippopotame

Voici pour commencer une très belle attaque. Cliquez sur les notations échiquéennes pour faire apparaître un diagramme.

Cette partie est tout simplement féroce !

Un champion du monde joue la défense hippopotame

Voici maintenant une partie du champion du monde Tigran Petrossian.

Les noirs ont attaqué immédiatement et n’ont pas eu le temps de développer leur Fou de cases blanches !

Boris Spassky joue contre la défense hippopotame

Nous ne voudrions pas vous faire croire que tout se passe toujours bien pour les noirs. Voici un autre champion du monde, cette fois avec les blancs.

Une défaite douloureuse. Pourtant, au bout de 20 coups, la position n’était pas si mauvaise pour les noirs.

La méthode Ruiz

Nous ne pouvions pas évoqué la défense hippopotame sans parler de la méthode Ruiz. Cette méthode vous propose de devenir imbattable aux échecs en 30 jours. Elle repose sur le fait de maîtriser la défense hippopotame. Ce livre a déclenché les passions depuis sa parution. Certains criant au charlatant et d’autres devenant fans de la défense hippopotame.

De notre côté, nous dirons juste que l’ouverture hippopotame est très intéressante mais que ce n’est pas celle que nous recommandons pour bien débuter aux échecs. Nous préférons la défense française qui est saine, active et permet de progresser dans la compréhension du jeu positionnel. Et puis, d’une manière générale, une méthode infaillible qui gagne à tous les coups n’existe pas aux échecs.

Dans tous les cas, voici le livre en question.

Et maintenant à vous de jouer !

Pour poursuivre votre lecture, nous vous proposons de :

Voilà pour notre article sur la défense hippopotame aux échecs. N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux s’il vous a été utile en cliquant sur les boutons ci-dessous !

Découvrir notre programme gratuit