La défense Benoni aux échecs est une ouverture très intéressante. Par son côté déséquilibré, elle permet aux joueurs de prendre des risques, de tenter des combinaisons ou des sacrifices pour déstabiliser leur adversaire. Plusieurs fois utilisée lors de matchs de championnat du monde, la Benoni est maintenant plutôt jouée par les joueurs amateurs. Les joueurs d’échecs de haut niveau la trouvant risquée.

Découvrez :

  • Qu’est-ce que la défense Benoni aux échecs ?
  • Pourquoi jouer la Benoni ?
  • Les différentes variantes.
  • Les grands joueurs de Benoni.
  • Le gambit Benko.
  • La vieille Benoni.
  • La Snake Benoni.

Qu’est-ce que la défense Benoni aux échecs ?

La Benoni est une ouverture qui arrive après les coups 1. d4 Cf6 2. c4 c5.

L’idée des noirs est très saine : échanger un pion de l’aile (c5) contre un pion du centre. C’est exactement l’idée de la défense sicilienne. Cependant ici, il y a un hic. Comme le pion blanc est déjà sur la case d4, les blancs peuvent éviter de l’échanger en l’avançant.

3. d5

Cela signifie que lorsqu’on joue la Benoni avec les noirs, on est d’accord pour que notre adversaire ait plus d’espace au centre de l’échiquier.

Trois ouvertures différentes

On peut maintenant soit attaquer ce centre en espérant l’affaiblir soit essayer de lutter un peu plus contre le contrôle du centre. Cela donne différentes ouvertures possibles :

  • 3… e6 donne la Benoni moderne.
  • 3… b5 donne le gambit Benko.
  • 3… e5 donne la vieille Benoni.

Nous parlerons en fin d’article des deux dernières possibilités noires. Ici, nous nous attardons sur la Benoni moderne.

La Benoni moderne aux échecs

Après 3… e6 4. Cc3 exd5 5. cxd5 d6 nous obtenons la position de base de la Benoni moderne.

Les atouts des blancs sont clairs : une énorme majorité de pions au centre du plateau de jeu qu’il s’agira de convertir en marée de pions. Pour cela, on pourra même s’aider du pion f en le poussant en f4. Les blancs ont également plus d’espace pour développer tranquillement leurs pièces.

Mais les noirs ne manquent pas de points forts non plus. Tout d’abord, ils vont développer leur Fou de cases noires en fianchetto sur la case g7. Placé là-bas, le Fou sera magnifique. Ensuite, ils ont une colonne e pour placer leur Tour qui tapera directement sur le centre des blancs. Enfin, ils ont eux aussi une majorité de pions à l’aile dame. En poussant ces pions ils pourront donc se créer un pion passé.

Pourquoi jouer la défense Benoni aux échecs ?

On joue la Benoni lorsqu’on aime les positions déséquilibrées, un peu risquées, où le jeu tactique, les sacrifices, les prises de risque sont de mise. Les plans des deux joueurs sont très clairs. C’est celui qui va le mieux mobiliser sa majorité de pions tout en stoppant celle de son adversaire qui va gagner. Une course s’engage donc entre les deux adversaires, il faut être prêt à tout pour la gagner !

Les différentes variantes de la Benoni moderne

Nous remettons la position de base de la Benoni moderne :

Ce sont les blancs qui mènent le jeu et vont décider de la variante.

Les 3 pions

Les blancs vont décider très vite de lancer leur pion f dans la bataille :

6. e4 g6 7. f4 Fg7

Cette position mène à trois variantes très différentes :

  • La Mikenas après 8. e5
  • Le coup perturbateur 8. Fb5+
  • La continuation « normale » 8. Cf3

Rien de bien catastrophique pour les noirs dans chacune de ces variantes mais ils doivent être bien attentifs et avoir quelques connaissances pour sortir de l’ouverture en bon état.

Le fianchetto

Les blancs aussi peuvent placer leur Fou en fianchetto ! Dans ce cas, la poussée e4 sera retardée pour laisser de la liberté au Fou.

6. Cf3 g6 7. g3 Fg7 8. Fg2

Le Cavalier f3 va se diriger vers c4 avant de lancer les pions e et f à l’attaque. La clé de la position est de savoir si les noirs vont réussir à pousser b5 ou pas.

La variante classique de la Benoni aux échecs

Dans cette variante, les blancs prennent leur temps !

6. e4 g6 7. Cf3 Fg7 8. Fe2

Dans cette variante, il a été montré que les noirs ont un bon jeu en plaçant leur Fou en g4. D’où la variante ci-dessous, dite la variante moderne (de la Benoni moderne !).

La variante moderne de la Benoni aux échecs

Les blancs vont perdre un temps de développement pour empêcher une sortie trop facile du Fou noir des cases blanches.

6. h3 g6 7. e4 Fg7 8. Cf3 0-0 9. Fd3

Cette variante a beaucoup de venin. Les blancs souhaitent étouffer leur adversaire en contrôlant un maximum la case b5 et en mobilisant leur majorité après des coups comme Cavalier d2 puis f4.

Des connaissances sont nécessaires pour se sortir correctement de l’ouverture côté noir. Mais là aussi, rien d’insurmontable !

Les grands joueurs de Benoni

Quand on pense à la Benoni, on pense forcément aux champions du monde Mikhail Tal et Bobby Fischer qui ont joué la défense Benoni lors de championnats du monde.

Voici les parties marquantes. Cliquez sur les notations échiquéennes pour faire apparaître un échiquier !

Tal et la Benoni

Même si la partie s’est mal terminée pour Tal, elle est magnifique !

Le fameux Cavalier h5 de Bobby Fischer dans la Benoni

Retrouvez maintenant Bobby Fischer dans ses œuvres contre Boris Spassky lors du championnat du monde en 1972. Fischer invente alors un nouveau concept avec le coup de Cavalier en h5 sur le bord de l’échiquier.

Kasparov et la Benoni

Et enfin, on ne pouvait pas ne pas citer Garry Kasparov dont le style de jeu convient parfaitement à cette ouverture.

Un superbe exemple d’exploitation d’un centre blanc trop avancé !

Le gambit Benko

Le gambit Benko arrive après les coups 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5.

L’idée est toujours d’échanger un pion de l’aile (ici le pion noir b5) contre un pion mieux placé vers le centre (ici le pion blanc c4). Mais les blancs peuvent tout simplement prendre le pion b5 !

Après 4. cxb5 a6, nous comprenons que les noirs ont vraiment donné un pion dans l’ouverture. Cela s’appelle un gambit.

En échange du pion, les noirs récupèrent donc un meilleur centre et surtout deux colonnes ouvertes a et b. Les Tours noires viendront s’y placer où soutenues par un magnifique Fou de cases noires placé en fianchetto sur la case g7, elles pourront faire des ravages.

Ce gambit a une excellente réputation.

La vieille Benoni aux échecs

La vieille Benoni par contre est beaucoup moins jouée à haut niveau. Elle arrive après les coups 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 e5.

Les noirs tentent de contrer le centre blanc mais sont condamnés à jouer une partie avec moins d’espace sans compensation évidente. Cela reste une ouverture tout à fait intéressante que nous vous recommandons de tester. Les noirs ont notamment deux ruptures de pions en b5 et f5 qui peuvent être avantageuses. Bien sûr, les blancs ont eux aussi à leur disposition des ruptures de pions en b4 et f4.

Snake Benoni

Voici une variante très amusante de la Benoni.

1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 e6 4. Cc3 exd5 5. cxd5 Fd6

Mais où va donc le Fou ? En a5 via la case c7. De cette case, le Fou va ainsi attaquer le Cavalier c3 qui est le défenseur du pion e4 (lorsque le pion e aura avancé de deux cases). Les noirs vont ensuite roquer, placer une Tour sur la colonne e est la pression sera maximale sur le centre blanc. Une jolie conception à tester donc en pratique si vous aimez l’aventure !

Et maintenant à vous de choisir

Pour continuer votre lecture, nous vous proposons :

Nous espérons que cet article sur la Benoni aux échecs vous a plu. Si c’est le cas, n’hésitez donc pas à le partager sur vos réseaux sociaux !