On dit que les échecs sont à la fois un sport, un art et une science. Chacun peut trouver son compte et s’épanouir avec les échecs!

Pourquoi aime-t-on jouer aux échecs ?

Les sportifs aiment le combat d’idées, la confrontation entre deux intelligences. Réussir à poser un problème à l’adversaire qu’il ne va pas réussir à résoudre. Ou au contraire réussir à empêcher les plans de l’adversaire. Devoir prendre des décisions rapidement est également très stimulant pour certaines personnes lorsqu’on joue des parties très rapides.

Ceux qui voient les échecs comme un art vont aimer la partie créative et imaginative du jeu. Chaque partie est différente des autres et a ses propres caractéristiques ce qui laisse une large part à la création. En particulier, découvrir une nouvelle idée à laquelle on n’avait jamais pensé est particulièrement valorisant.

Ceux qui voient les échecs comme une science vont être à la recherche du meilleur coup. Cette recherche de la vérité qui peut prendre du temps procure beaucoup de plaisir de parvenir. C’est très valorisant d’entrer dans les arcanes d’une position et de la comprendre en profondeur.

Dans tous les cas, le joueur d’échecs est plongé hors du temps. Le monde extérieur disparaît le temps de notre partie d’échecs et cela aussi est très agréable !

Pourquoi les enfants peuvent s’épanouir avec les échecs ?

Les échecs sont un des rares sports où dans un même tournoi de très jeunes enfants peuvent jouer avec des personnes âgées. Pour un enfant, c’est très gratifiant de pouvoir partager la même passion qu’un adulte. Mais ce qui lui procure le plus de plaisir me semble-t-il est lorsqu’il comprend que s’il réfléchit, il peut résoudre des exercices assez complexes. C’est très important pour son estime de soi et c’est une très belle leçon pour la vie. D’ailleurs quelle joie pour une mère ou un père que de voir sa fille ou son fils réfléchir pendant plusieurs minutes en étant bien concentrée sur la même position pour finir par trouver la solution !

Enfin, retrouvez tous nos articles sur le monde des échecs : ICI .