La déviation aux échecs est un des thèmes majeurs de la tactique. Il s’agit de forcer une pièce adverse à aller dans une position où il ne joue plus son rôle défensif. Voici un petit casse-tête sur ce thème pour bien démarrer la journée. Mais avant l’info du jour.

L’info du jour

Notre prochaine conférence aura lieue mercredi 13 janvier à 13h. Gratuite et accessible même pour les tous débutants, vous pouvez vous y inscrire ICI.

Tigran Gharamian vous donnera quelques conseils pour progresser aux échecs. Sachez que si vous n’êtes pas disponibles à cet horaire, vous pouvez vous y inscrire tout de même. Vous aurez en effet accès à une rediffusion.

L’exercice du jour : la déviation aux échecs

Je me revois très bien petit en train de chercher cet exercice. J’ai passé vraiment beaucoup de temps dessus et trouver la solution fût une vraie fierté. Alors accrochez-vous !!

Le mat est plus long que d’habitude mais c’est assez linéaire (les noirs n’ont pas vraiment le choix après les coups blancs).

La déviation aux échecs

Les blancs jouent et matent

La solution

Le Roi noir est dans les courants d’air et trois pièces sont souvent suffisantes pour créer une attaque. Cependant les pièces noires quadrillent bien l’échiquier et il n’est pas évident de réussir son attaque de mat. Le “truc” est que 1. Db5 ne mène nulle part… Il faut donc réussir à mettre ce coup très tentant de côté pour se concentrer sur 1. Db4 !!

La déviation aux échecs

Pourquoi les deux points d’exclamation ? Parce qu’il faut avoir anticipé la pointe du troisième coup blanc : 1… Ra8 2. Ff3 !! (déviation de la Tour e3) TxFf3 3. De4 !! (et maintenant une déviation de la Dame noire !) DxDe4 4. Tc8 mat. Les blancs matent avec leur dernière pièce !

Ce problème illustre donc parfaitement le thème de la déviation aux échecs.

Pour terminer, retrouvez le petit quotidien des échecs n°98 ICI.