La prophylaxie aux échecs est l’art d’empêcher les plans de l’adversaire. C’est une des choses les plus difficiles à faire aux échecs, et pas seulement lorsqu’on débute ! Nous commençons donc par expliquer quelques concepts autour de ce thème avant de vous présenter notre conférence sur la prophylaxie.

Comment s’habituer à prendre en compte les idées de l’adversaire ?

Voici pour cela le conseil d’un des plus forts entraîneurs d’échecs du moment : le grand-maître indien Ramesh. Lorsque votre adversaire vient de jouer, passez systématiquement les dix premières secondes à repérer les idées du coup de votre adversaire. Ainsi, votre première pensée sera pour lui !

Ramesh ne s’arrête pas en si bon chemin. Il conseille de passer les dix secondes suivantes à trouver les contre-parties, les inconvénients du coup joué par notre adversaire. En jouant, celui-ci contrôle de nouvelles cases mais en abandonne d’autres. C’est celles-ci que l’indien Ramesh vous demande de remarquer.

Enfin, il vous propose de passer les dix secondes suivantes à chercher trois réponses au coup de l’adversaire : deux calmes et une tactique. Par exemple, votre adversaire vous attaque, trouvez deux défenses et une contre-attaque. Cela vous oblige à être imaginatif !

Une fois ces trente premières secondes passées, vous pouvez analyser la position, vous tiendrez compte des idées de l’adversaire !

Avant de passer à notre conférence, sachez qu’Anatoly Karpov était le maître de la prophylaxie aux échecs. Vous pouvez étudier ses parties pour progresser sur ce thème.

Notre conférence sur la prophylaxie aux échecs

Au programme de la conférence ci-dessous : mat élémentaire avec deux Tours, prophylaxie et un développement harmonieux des blancs contre la défense pirc. Cette conférence est présentée par Anthony Wirig, entraîneur de l’équipe de France jeunes et grand-maître international.

Voilà, on espère que cela vous a plu. Vous trouverez ici plus de conférences, de formations et d’exercices en vous inscrivant.

Et retrouvez tous nos articles pour progresser aux échecs.