Apprendre de ses erreurs est une qualité fondamentale pour progresser au jeu d’échecs et dans la vie de tous les jours. Et dépasser la peur de l’échec n’est pas donné à tout le monde… Nous aimerions grâce à cet article vous faire réfléchir sur votre façon d’aborder ce thème.

Nous commençons par répertorier (faire un catalogue) cinq des erreurs les plus courantes que nous illustrons par de courtes parties (des miniatures). Pourquoi des parties courtes ? Car elles mettent très bien en valeur les erreurs des joueurs.

Remarquons néanmoins qu’il serait préférable de faire votre propre catalogue pour comprendre quelles erreurs vous faites le plus souvent afin de les corriger et de vous améliorer. Pour cela, à la fin de chaque partie perdue, Vous pouvez vous demander quel a été le coup perdant et pourquoi vous l’avez joué.

Dans une deuxième partie, nous vous proposerons un exercice pour entraîner votre mémoire et en particulier la représentation mentale des positions d’échecs.

   La gourmandise

On le sait tous, la gourmandise est un vilain défaut ! Pourtant, comment résister quand on peut prendre le Dame de l’adversaire ou même un petit pion d’ailleurs. Là notre main se met à trembler, notre cerveau arrête de fonctionner, c’est notre estomac qui agit à notre place !

Wtakinson – NN, Londres, 1863

1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3.Fc4 h6 4. c3 Cf6 5. d4 exd4 6. e5 Ch7 7. 0-0 dxc3 8. Cxc3 Fe7 9. Dd3 0-0 10. Dg6 d5 11. Cxd5 fxg6 ?? (Fe6 tenait la position)

Les blancs jouent et matent en deux coups (réponse en fin de session)

  

L’impatience

On enchaîne les attaques, on se sent bien dans la position et tout à coup, gagner par l’euphorie et l’envie d’une victoire rapide, on ne fait plus attention aux possibilités de l’adversaire et on se prend un retour de bâton. Cruelle erreur !

1. e4 e6 2. d4 d5 3. Cc3 dxe4 4. Cxe4 Cd7 5. Cf3 Cgf6 6. Cfg5 Fe7 7. Cxf7 Rxf7 8. Cg5+ Rg8 9. Cxe6 De8 10. Cxc7

Les noirs jouent et matent en un coup

L’inertie

Cette erreur est très courante. On continue notre idée par inertie sans tenir compte du jeu de l’adversaire. Avec cette attitude, notre perte est assurée !

Tanai – Rigo, Budapest, 1965

1. d4 Cf6 2. Fg5 c6 3. e3 (les blancs continuent de se développer normalement, sans comprendre l’idée des noirs derrières le coup étrange c6)

Les noirs jouent et font une attaque double

   La fainéantise

On voit bien que la position est compliquée et qu’elle demande de prendre son temps. Mais par fainéantise, on joue un coup assez vite sans avoir calculé ses implications.

Gibaud – Lazard, Paris, 1924

1. d4 Cf6 2. Cd2 e5 3. dxe5 Cg4 4. h3

Les noirs jouent et gagnent

Le manque de combativité

C’est aussi une erreur très répandue, certaines personnes perdant leurs moyens à la première difficulté.

Lvov – Radchenko, Krasnodar, 1957

1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fc4 Cf6 4. Cg5 d5 5. exd5 b5 6. Ff1 Cd4 7. c3 Cxd5 8. Ce4 Dh4 9. Cg3 Fb7 10. cxd4 0-0-0 11. Fxb5 Cf4 12. 0-0 ?? (12. f3 résistait et était certainement gagnant. Les blancs n’ont pas su résister face aux difficultés)

Les noirs jouent et matent

 

   Travaillons notre mémoire

Nous vous proposons de rejouer les parties précédentes à l’aveugle. Nous laissons parler le psychologue et joueur d’échecs François Fossier :

« Cet exercice est à juste titre jugé indispensable à l’amélioration des capacités d’analyse et de calcul des variantes. Il favorise le développement de la représentation mentale anticipatrice nécessaire au jugement de positions virtuelles (non encore présente sur l’échiquier) sur la base d’images mentales visuelles. »

Faites défiler une fois ces parties sur un échiquier en commençant par les plus courtes puis essayer de les reconstituer dans votre tête. Quel que soit votre niveau, cet exercice sera extrêmement bénéfique !

Les réponses

Gourmandise : 1. Cxe7 ++ Rh8 2. Cg6 mat !

Impatience : 1… Fb4 ++ mat.

Inertie : 1… Da5 attaque le Roi et le Fou.

Fainéantise : 1… Ce3 !! un coup fantastique. Si les blancs ne veulent pas perdre leur Dame, ils doivent jouer fxCe3 et les noirs matent en jouant Dh4 !

Manque de combativité : 1… Dh3 !! menace le baiser de la Dame en g2. 2. gxDh3 Cxh3 mat !