Pourquoi maîtriser les finales de Tours ? Parce qu’elles sont belles, courantes et instructives ! Qu’on se mette bien d’accord, une finale de Tour est une finale où il ne reste que les Rois, des pions et des Tours. Voici le principe des finales de Tours le plus important.

Prime à l’activité

S’il y a une chose à savoir sur les finales de Tours, c’est celle-là : l’activité des pièces est le critère qui prend très, très souvent le dessus sur tous les autres critères d’évaluation. Voici un exemple du champion du monde cubain Raoul Capablanca avec les blancs.

Trait aux blancs

Si on regarde cette position pour la première fois, on ne voit pas bien qui des noirs ou des blancs a les pièces les plus actives. Un coup va tout changer.

1. f5 !!

Tout pour l’activité ! Les blancs sacrifient un pion pour faire jouer leur Roi et leur Tour.

1…exf5 2. Rf4

Le Roi menace d’envahir la position noire tandis que la Tour blanche peut s’engouffrer sur la colonne ouverte g.

2 …Te6 3. Rxf5 Tg6 4. e6 !! Tg4 5. Re5 Te4+ 6. Rd6 Txd4 7. Te3 1 – 0

Le matériel compte moins en finale de Tours

C’est un corollaire du principe précédent. Comme l’activité des pièces prime en finales de Tours, il est très courant de donner des pions pour activer ses pièces. L’équilibre à trouver entre sacrifice et activité est un art qui donne toute sa beauté aux finales de Tour. Apprendre à les jouer, c’est donc apprendre le dynamisme aux échecs.

le meilleur livre sur les finales de Tours

Le livre que nous allons vous proposer est un grand classique. De nombreux joueurs se sont formés aux finales de Tours avec.

C’est un livre extrêmement instructif qui vous fera progresser énormément aux échecs. Attention, c’est un livre pour joueur confirmé. Si vous souhaitez entrer plus doucement dans le monde des finales, nous vous proposons notre formation pour apprendre les échecs.

Vous pouvez également consulter notre sélection de livres pour apprendre à jouer les finales aux échecs.