Voici peut-être le plus beau coup d’échecs jamais joué ! Des rebondissements, de l’émotion, des aventures, tout ce qu’on aime avec les échecs !

La position de départ

Dans la position suivante, Sanz affronte avec les noirs Ortueta à Madrid en 1933. Il va réfléchir quarante-cinq minutes sur cette position pour trouver le coup gagnant ! Ou plutôt la suite de coups gagnants puisque vous allez voir que pas moins de trois coups noirs sont vraiment difficiles à trouver !

Le coup de Sanz

Les noirs jouent et gagnent

C’est donc parti pour une des plus jolies combinaisons de l’histoire du jeu d’échecs !

Le plus beau coup d’échecs : la solution

Sanz va jouer le coup fabuleux 1… Txb2 !! Après 2. Cxb2 c3, le pion noir menace tout simplement d’aller à Dame !

Les blancs ont alors deux variantes principales :

  • 3. Cd3 c4+ profitant du vis à vis Fou / Roi. 4. TxFb6 cxCd3 et les deux pions noirs sur la troisième rangée sont plus forts que la Tour. Vous pouvez essayer de jouer cette position, elle est surprenante. La Tour est incapable d’empêcher la promotion d’un des deux pions en Dame !
  • une autre variante fantastique commence par 3. TxFb6. Les noirs ont apparemment un problème car s’ils reprennent la Tour, les blancs jouent Cd3 puis Cc1 stoppant les pions. La beauté du coup de Sanz réside dans le coup suivant : 3… c4 !!

Le coup de Sanz 3

Les blancs ont une Tour et un Cavalier de plus mais ils sont incapables d’empêcher le promotion des pions noirs. La meilleure défense est 4. Tb4 ! (4. Cxc4 c2 et le pion va à Dame) obligeant ainsi les noirs à trouver un dernier coup fantastique : 4… a5 !!

Le coup de Sanz 4

Si 5. Txc4 cxCb2 et le pion va à Dame

Si 5. Cxc4 (le coup joué dans la partie) c2 et c’est gagné !

À retenir donc :

  • Un cavalier est assez maladroit pour arrêter un pion passé.
  • Deux pions en sixième rangée sont souvent plus forts qu’une Tour.

Pour la petite histoire, le polonais Wojciechowski a joué cette combinaison dans une position extrêmement similaire deux ans auparavant. Cependant, c’est bien Sanz qui est resté dans l’histoire. En effet, le champion du monde cubain Raoul Capablanca a eu vent de la combinaison de Sanz et l’a publiée dans une revue internationale lui assurant la postérité !

Retrouvez d’autres coups magnifiques dans notre formation “les 100 plus beaux coups de l’histoire” choisis par l’équipe d’apprendre les échecs en 24h et découvrez si le coup de Sanz figure dans notre TOP 100 !