Mon championnat de France d’échecs à Chartres 2019 : Dur retour à la réalité

 

Résumé de mon Chartres 2019 :

Autant le dire de suite, Chartres 2019 a très mal fini pour moi ! Et pourtant après un superbe départ avec 2 victoires d’affilées, et quelques parties nulles mal négociées, j’étais à 3,5 points sur 5 avant la fatidique Ronde 6. (Revoir l’hommage que je rends à Roger Ferry lors de la Ronde 5 : https://www.youtube.com/watch?v=9686JfgfeTA)

Ronde 6 : Crash total et majeur sur une ouverture pourtant que je maitrise bien mais où mon adversaire a mieux joué. Il m’aura massé longtemps (aux échecs, se faire masser, c’est voir votre adversaire avec un léger avantage qu’il garde précieusement et qui joue lentement et sans prendre de risque), puis gros craquage en zeitnot où je donne ma Dame en deux coups (mais la partie était déjà très mal engagée).

La ronde 7 me permettra de me relever après un joli gain tactique mais les deux dernières rondes furent atroces : deux défaites cuisantes ! Résultat : 4,5/9, la moyenne, très en dessous de ce que mon niveau laisserait entendre … Oui mais quel niveau ? Après 15 ans d’inactivité de joueur, et 24 ans sans championnat de France, il ne fallait pas s’attendre non plus à jouer correctement …

 

Analysons, c’est surement le mieux à faire !

 

Points positifs vécus à Chartres 2019:

  • J’ai eu beaucoup de plaisir à jouer, à me triturer les méninges pendant 5 heures par jour vissé sur ma chaise : je sais encore me concentrer longuement.
  • J’ai dans l’ensemble assez bien calculé les variantes et compris la stratégie à adopter.
  • Ma grande difficulté à gérer mon temps correctement avant le 40ème coup (On a 1h50 pour jouer 40 coups et ensuite on a 30 minutes supplémentaires et 30 secondes par coup joué) ne m’a pas été fatale ! Je me suis retrouvé en « zeitnot » régulièrement et avant le manque de temps génèrait en moi une paralysie quant à ma réflexion. Si je ne peux pas calculer proprement, c’est la panique à l’intérieur ! Et bien, allez savoir si c’est l’âge, l’expérience, la sophrologie, la respiration ventrale, … mais cette année, pas de catastrophe en zeitnot (sauf Ronde 6 mais j’étais déjà mal)
  • J’ai revu plein de têtes connues de mes anciens clubs, et des enfants qui ont appris à jouer avec nous grâce à notre méthode : apprendre-les-echecs-24h.com/inscription
  • J’ai passé une super semaine avec mes copains joueurs d’échecs dans un magnifique gîte, l’ambiance était extra, et le nouveau champion de France en titre (Maxime Lagarde) est venu fêter son titre avec ses collègues de clubs (mes amis) ! Ambiance garantie et nuit très courte !
  • J’ai découvert quelques joueurs dont un petit nîmois qui a l’air pas mal du tout, cela m’a même donné envie d’aller me réinscrire dans un club …

 

Axe d’améliorations issus de Chartres 2019:

  • Je n’arrive pas à jouer des coups simples dans les ouvertures, et je me pose des questions existentielles à chaque partie (qui ne servent à rien). Est-ce que ce joueur connait mon répertoire, a-t-il vu ma précédente partie où j’ai joué la même chose, devrais-je varier ? Bon à la fin c’est clairement un manque de pratique et de travail de mon répertoire d’ouvertures, mais c’est beaucoup plus pénible que ce que j’avais anticipé ! A travailler donc !
  • Jouer jusqu’au bout et mieux juger les positions en finale. Sur les rondes 3, 4 et 5, je signe le partage du point avec mon adversaire alors que dans 2 de ces parties, je loupe des gains clairs en finale par manque de rage et de gnak ! Cela ne me ressemble pas, mais je crois que j’ai un biais cognitif majeur ici, je me trouve nul en finale et donc je le deviens et suis content de rester invaincu alors que je peux encore jouer pour le gain ! A méditer …
  • La distance ! Clairement les défaites des Rondes 8 et 9 sont incroyables et peuvent trouver un bout de leur origine dans la fatigue mentale à ce stade de la compétition … Mes jeunes adversaires (16 ans et 17 ans) avaient l’air bien en forme et se sont fait un plaisir de battre le vieux que je suis désormais, ils ont su profiter de mes erreurs pour prendre l’avantage et ne pas le lâcher, bravo à eux.

 

 

Pour conclure ce Chartres 2019 :

Je suis satisfait d’avoir eu le courage d’affronter ma peur d’être ridicule, de m’inscrire et de jouer ces 9 parties en 9 jours, mon meilleur niveau est derrière moi, et alors … j’aime toujours autant jouer une partie en compétition, cette adrénaline si particulière que connaissent tous les joueurs d’échecs est toujours bien présente. Ce sont des hauts incroyables quand on gagne et des remises en question existentielles quand on perd, mais maintenant cela s’estompe 15 minutes après la partie. J’ai réussi à dormir très facilement même après les défaites !!

Merci à mes colocataires de choc pour cette magnifique semaine, et à Laure pour avoir géré nos enfants le temps de la compétition ! Bravo @Maxime Lagarde pour ton titre !

Ce débrief conclut ce bel été à Chartres 2019, je vous souhaite à tous une très belle rentrée !

./Rémi, coach