Skip to content

La bataille de Winterfeld

ATTENTION, cet article contient des SPOILERS de l’épisode 3 de la saison 8 de game of thrones.

Qui serait mieux placé pour analyser la formidable bataille de Winterfeld entre les vivants menés par John Snow et Daenerys Targaryen et l’armée des morts qu’un joueur d’échecs ? Personne !

Sortir toutes ces pièces sur l’échiquier avant d’attaquer

On vous le dit tout de suite, on a adoré cet épisode ! C’était fantastique ! Cependant la bataille débute par une erreur de débutant… Après des années de batailles et de guerres, l’armée de John Snow ne connait pas ce principe que tout joueur d’échecs applique depuis son plus jeune âge : on n’envoie pas les Dothrakis tout seul à la bataille sans avoir développé ses autres forces !

C’est pourtant ce que John Snow a décidé de faire dès les premiers moments de la bataille. Le résultat est sans appel, les Dothrakis se font prendre et sortent du jeu.

Le style de jeu

Par contre, la suite de l’ouverture est très bien jouée par John Snow et son équipe. C’est toujours mieux si on peut amener son adversaire dans un terrain qui ne correspond pas à son style de jeu et cette idée d’enflammer le fossé est magnifique. En plus de nous offrir de superbes images et de voir un peu mieux ce qui se passe, d’un point de vue stratégique, c’est parfait. On amène son adversaire à jouer des positions qu’il n’aime pas, les morts sont ralentis, les vivants peuvent s’organiser.

Le principe des deux faiblesses

Les vivants parviennent à se retrancher  dans la forteresse, les morts sont face à un dilemme, comment la prendre d’assaut ? Pour gagner, il est très rare qu’une seule faiblesse suffise. Et l’armée des morts l’a bien compris. Ils ne vont évidemment pas attaquer la forteresse de Winterfeld en un seul point et se répartissent pour attaquer plusieurs faiblesses. La défense a peu d’espace pour s’organiser correctement et a du mal à coulisser d’une faiblesse à l’autre. C’est très bien vu de la part de l’armée des morts, une attaque modèle ! Bon, ça devient vite le principe des mille faiblesses…

La défense

La défense est un véritable art ! Il faut être capable de faire le dos rond longtemps pour contre-attaquer au bon moment. Trop tôt ou trop tard et la partie sera perdue… Les vivants seront parfaits dans ce rôle, ils feront le dos rond pendant la quasi-totalité de l’épisode pour sauter sur leur adversaire au bon moment. Un véritable exemple pour tout joueur d’échecs qui aime défendre !

Gagner les parties gagnantes

On dit souvent que c’est le plus difficile ! Une partie n’est gagnée que quand son adversaire abandonne. Pas avant… Et l’armée des morts a payé cher pour apprendre ce principe. On pense que c’est fini, que notre adversaire ne peut plus rien faire, on se relâche, on se déconcentre et paf ! C’est là que surgit la contre-attaque mortelle. Et Arya, parfaite dans ce rôle, donne la victoire en matant le Roi des morts. 1 – 0 pour les vivants, il n’y aura à priori pas de match retour !

Ne nous quittez pas avant d’avoir visité notre plateforme numérique pour APPRENDRE LES ÉCHECS !

 

Aidez-nous.

En partageant cet article sur vos réseaux, vous contribuez à notre mission depuis 2016 : populariser le jeu d’échecs et l’apprendre au plus grand nombre, et en cela, nous vous remercions du fond du coeur. Merci !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Cher lecteur, les milliers de fans qui vous ont précédé, améliorent en continu, le programme de 14 jours pour apprendre et progresser. Accessible gratuitement sur inscription pour les débutants comme les amateurs.

Bien calculer aux échecs
Améliorer la logique de votre calcul
apprendre-echecs-ouverture-italienne
Une ouverture légendaire expliquée par un GMI
jouer aux echecs avec son enfant

Nos Tops Categories

Logo apprendre les echecs en 24h
14 jours pour apprendre les échecs. Programme pas à pas gratuit. Déjà des milliers de fans.

Du débutant au bon joueur amateur, vous allez progresser, c’est certain !