Skip to content

Conseils pour un cerveau en pleine forme

un cerveau en pleine forme

Retrouvez dans cet article les résultats des dernières recherches et nos conseils pour avoir un cerveau en pleine forme ! Ces conseils destinés en particulier aux enfants peuvent très bien s’appliquer pour les adultes.

Faire une heure de sport par jour (en moyenne)

Une étude d’une équipe de chercheurs de Grenade vient de sortir en février et confirme le fait que la pratique du sport libère des hormones qui permettent au cerveau de se former correctement. Lorsqu’on sait que plus de la moitié des élèves entrant en classe de sixième ont un retard de motricité, ce sujet est un enjeu majeur pour la santé de nos enfants. Signalons en passant que les échecs sont un sport. Si, si ! C’est ICI .

un cerveau en pleine forme : parler beaucoup !

De nombreuses études pointent la baisse de trois à quatre points du QI moyens des occidentaux ces dix dernières années. En cause entre autres l’excès de nouvelles technologies. Ainsi, celles-ci prendraient tellement de place dans notre vie que le développement du langage ne se fait plus correctement. Conséquence, les enfants ont beaucoup plus de mal à se concentrer et à réussir à fixer leur attention lorsqu’on leur parle. Un chiffre  pour illustrer ce fait : dans une famille qui discute, les enfants entendent 12 000 à 15 000 mots par jour. Avec la télé, c’est deux fois moins.

Plus on se sert de son cerveau moins il s’use !

Cela semble paradoxal mais c’est prouvé ! Par exemple, jouer aux échecs deux fois par semaine permet de réduire les risques de contracter la maladie d’Alzheimer de 35%. Plus d’infos : ICI . Voici deux conseils : votre activité intellectuelle doit être régulière (pas une fois de temps en temps et c’est tout !) et variée.

Bien dormir

Pourquoi bien dormir ? Parce que le cerveau trie les informations de la journée et fait de la place dans la mémoire pendant la nuit. Là aussi, les dégâts des nouvelles technologies et en particulier des jeux vidéo sont importants…

Bien se nourrir

Deuxième grande cause de la baisse du QI selon les chercheurs : les perturbateurs endocriniens. Ce sont des substances qui se glissent dans le cerveau et empêche les hormones habituelles de faire leur travail… Bien choisir ses produits semble donc être important. Passez au bio !

Enfin, retrouvez tous nos articles sur la relation entre les échecs et la santé : ICI .

Aidez-nous.

En partageant cet article sur vos réseaux, vous contribuez à notre mission depuis 2016 : populariser le jeu d’échecs et l’apprendre au plus grand nombre, et en cela, nous vous remercions du fond du coeur. Merci !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Programme complet

Recevoir gratuitement la vidéo !

Conference echec

Nos conférences

Des cours, des tournois et du jeu en direct avec des spécialistes !

Nos Tops Categories

Logo apprendre les echecs en 24h
Programme complet pour apprendre les échecs !

Du débutant au bon joueur amateur, vous allez progresser, c’est certain !