Skip to content

L’échec perpétuel : une règle rigolote

Voici nos explications concernant la règle de l’échec perpétuel. Si vous débutez aux échecs et que vous souhaitez découvrir une nouvelle arme pour sauver des parties difficiles, vous êtes au bon endroit !

Découvrez dans cet article :

  • La règle.
  • La relation entre l’échec perpétuel et le pat.
  • Une conséquence stratégique de la règle sur l’attaque aux échecs.
  • Les autres façons de faire match nul aux échecs.

La règle de l’échec perpétuel

l’échec perpétuel arrive dans une situation assez curieuse : le Roi d’un des deux joueurs ne peut pas se soustraire aux échecs de son adversaire. Ce joueur n’est pas échec et mat, il n’a pas perdu la partie. Pourtant, il ne peut pas développer son jeu et ne pourra pas non plus gagner. C’est donc match nul ! Voyons tout de suite un exemple.

 

Regardons la position ci-dessus dans laquelle c’est aux noirs de jouer. Ils possèdent un grand avantage matériel. Leur seul problème est que leur Roi est en échec, il est attaqué par la Dame blanche. Les noirs vont-ils réussir à lui trouver une cachette ?

1… Rh7 2. Dh5

échec perpétuel

La situation ne s’améliore pas ! Les blancs font de nouveau échec, le Roi noir doit reculer.

2… Rg8 3. De8+

échec perpétuel

Retour à la case départ ! Le Roi noir ne peut pas se soustraire à l’échec. C’est un échec perpétuel, la partie est déclarée match nul. Un joli sauvetage de la part des blancs !

L’échec perpétuel et le pat

Si vous ne connaissez pas la règle du pat, rendez-vous sur cet article.

Nous allons étudier un cas vraiment très intéressant : un des joueurs est presque pat. Presque car une seule pièce peut encore jouer. Donc, si cette pièce est prise par l’adversaire, c’est pat. Regardons la position suivante.

échec perpétuel

Les blancs jouent et font match nul

Faire match nul est ici un exploit ! Les blancs ont en effet un désavantage matériel énorme. Ils vont être sauvés par la règle de l’échec perpétuel.

La seule pièce blanche qui peut jouer est la Tour. On vient donc l’offrir en cadeau au Roi noir.

1. Tg5 !!

Celui-ci n’en veut évidemment pas.

1… Rh6.

Alors, les blancs continuent leur petit jeu

2. Tg6 + et les noirs ne peuvent éviter les échecs sur la colonne g. c’est un échec perpétuel. C’est donc match nul ! Cette Tour qui vient se sacrifier pour son Roi s’appelle une Tour folle.

L’échec perpétuel pour sauver une attaque de mat qui tourne mal

Voici l’utilisation la plus courante de l’échec perpétuel. Nous avons attaqué le Roque adverse. Nous avons sacrifié une ou plusieurs pièces pour détruire le roque adverse. Mais nous n’avons pas assez d’attaque pour mater l’adversaire. Alors, on peut tenter de faire un échec perpétuel. Voyons tout de suite un exemple.

échec perpétuel

Trait aux blancs

Visiblement, les blancs ont sacrifier une Tour pour ouvrir le Roque adverse. Cependant, ils n’ont plus assez de pièces pour finir leur attaque. Ils doivent donc se rabattre sur un échec perpétuel s’ils ne veulent pas perdre la partie.

1. Dg5+!!  Rh7 2. Dh5+ Rg7 3. Dg5+ Rh7 4. Dh5+

Échec perpétuel, match nul ! Les blancs s’en sortent donc très bien !

Voilà, vous savez tout (ou presque !) sur l’échec perpétuel. Il ne reste plus qu’à avoir cette règle en tête lorsque vous attaquez le roque de votre adversaire ou lorsque vous souhaitez sauver une situation qui semble désespérée.

Les autres façons de faire match nul aux échecs

La situation la plus courante pour obtenir un match nul est tout simplement la nulle par consentement mutuel. Un joueur propose nul à son adversaire. Celui-ci peut très bien accepter ou refuser.

Maintenant, il existe des situations un peu spéciale où la partie est nulle :

  • Le pat. Un des deux adversaires n’a plus de coups légaux mais n’est pas échec et mat. C’est match nul !
  • La règle des 50 coups. Si les deux joueurs ont joué plus de 50 coups sans prises ni mouvement de pions, c’est match nul. Cette règle est surtout utilisée en fin de partie, lorsqu’un joueur tente de gagner pendant très longtemps une partie égale.
  • La répétition d’une position 3 fois. Si une même position se répète trois fois au cours d’une partie, la partie est déclarée nulle.

Sachez que dans un tournoi d’échecs, un match nul rapporte un demi-pont et une victoire un point (0 pour une défaite).

Et maintenant, à vous de choisir

Voilà pour cet article sur l’échec perpétuel. Nous espérons qu’il vous aura été utile. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !

Aidez-nous

En partageant cet article sur vos réseaux, vous contribuez à notre mission depuis 2016 : populariser le jeu d’échecs et l’apprendre au plus grand nombre, et en cela, nous vous remercions du fond du coeur. Merci !

Partager sur facebook
Facebook

Cher lecteur, les milliers de fans qui vous ont précédé améliorent en continu le programme de 14 jours pour apprendre et progresser. Accessible gratuitement sur inscription pour les débutants comme les amateurs.

Bien calculer aux échecs
Améliorer la logique de votre calcul

Nos dossiers

Logo apprendre les echecs en 24h
Programme pas à pas gratuit.
Nous apprenons aux débutants.
Nous aidons les amateurs à progresser.

Rejoignez les 29 000 membres de notre communauté !
Du débutant au bon joueur amateur, vous allez progresser, c’est certain !