Skip to content

Initiation aux échecs

Voici notre dossier sur l’initiation aux échecs. Si vous êtes complètement débutant, cet article est fait pour vous !

Découvrez

  • Les règles du jeu d’échecs avec le bon vocabulaire.
  • Des jeux pour assimiler les règles facilement.
  • Comment faire échec et mat et les premiers exercices (et donc les notations échiquéennes pour pouvoir lire la solution des exercices).
  • Nos conseils pour bien commencer une partie d’échecs.
  • Les bienfaits qu’on peut retirer du jeu d’échecs.
  • Nos recommandations pour jouer en ligne aux échecs.
  • Un petit topo sur le monde des échecs

Initiation aux échecs : les règles en vidéo

Laissez-vous guider par notre coach Rémi pour apprendre les règles du jeu d’échecs. Dans 20 minutes, vous pourrez dire « Je sais jouer aux échecs ! ».

Vous aimez nos vidéos ? Retrouvez de nombreux jeux, énigmes et exercices pour renforcer votre apprentissage dans notre programme gratuit pour apprendre à bien jouer aux échecs.

Initiation aux échecs – L’échiquier

Pour bien commencer aux échecs, il est important d’apprendre le bon vocabulaire. Le plateau de jeu s’appelle un échiquier. Il est composé de 64 cases : 32 cases blanches et 32 cases noires (qui ne sont pas toujours noires en vrai !).

Initiation aux échecs

L’échiquier a un sens, les deux joueurs ont toujours une case blanche en bas à droite des l’échiquier.

Les 8 colonnes verticales placées devant vous sont représentées par les huit premières lettres de l’alphabet. Les 8 rangées horizontales sont numérotées de 1 à 8. Cela permet de coder l’échiquier et de donner des coordonnées à chacune des cases.

Initiation aux échecs

Ainsi, la case marquée d’un rond vert se situe à l’intersection de la colonne f et de la 4ème rangée. C’est donc la case f4.

Voici un petit exercice, pouvez-vous donner les coordonnées des 3 cases marquées d’un rond vert ci-dessous. Attention, la solution est juste en-dessous, n’allez pas la voir trop vite !

Initiation aux échecs

De gauche à droite, ce sont les cases b3, d6 et g2 !

Il existe aussi des diagonales.

Initiation aux échecs

On les repère par leur première case et leur dernière case. Ici, c’est la diagonale c1-h6.

Initiation aux échecs – Le nom des pièces

Voici les différentes pièces du jeu d’échecs :

De gauche à droite, nous retrouvons le Roi, la Dame (et non la Reine), la Tour, le Fou, le Cavalier (et non le cheval) et le pion. Toutes ces pièces et pions ont des mouvements différents ce qui peut rendre l’apprentissage complexe.

Initiation aux échecs

Mais ne vous inquiétez pas, de nombreux jeux et de nombreuses petites énigmes rendent l’apprentissage des règles du jeu d’échecs agréable et ludique. L’astuce est de ne pas introduire toutes les pièces en même temps mais de jouer à de petits jeux à chaque fois qu’on a appris le mouvement d’une pièce pour renforcer son apprentissage.

Allez, c’est parti pour le déplacement des pièces !

Initiation aux échecs – Le mouvement des pièces

Le déplacement du pion

Les pions avancent toujours tout droit d’une case sauf s’ils n’ont jamais bougé. Ils peuvent alors choisir d’avancer de une ou de deux cases. Un pion ne recule jamais et si une pièce ou un pion se trouve juste devant lui, il est bloqué.

Initiation aux échecs

Les pions peuvent prendre un pion ou une pièce adverse si celui-ci se trouve à juste une case en diagonale. Il vient alors remplacer le pion pris sur sa case.

Initiation aux échecs

Le pion noir est placé à une case en diagonale du pion blanc. Le pion blanc peut prendre le pion noir.

Initiation aux échecs

Et voilà !

Exercice 1 : quel pion blanc peut prendre un pion noir ?

Initiation aux échecs

C’est le pion g4 ! Ce pion peut soit prendre le pion f5, soit avancer sur la case g5. De l’autre côté de l’échiquier, les pions sont face à face, ils sont bloqués !

Exercice 2 : Quels pions noirs peuvent être pris ?

Initiation aux échecs

Ce sont les pions situés en a6, d6, f6 et h5. Les autres pions ne sont pas menacés par les blancs. Si vous pensiez au pion b6, celui-ci est droit devant le pion blanc b5 et ne peut pas être pris. C’est la même chose concernant les pions c4 et c5. Le pion noir c5 n’est pas en danger.

Initiation aux échecs – Des jeux pour renforcer votre apprentissage

Pour cette partie, cela dépend beaucoup de votre situation personnelle. Si vous avez un partenaire de jeu à votre disposition, nous vous conseillons de faire une petite pause et de jouer à un de nos jeux pour renforcer l’apprentissage du déplacement du pion.

Sinon, continuez votre lecture, nous prendrons bien soin de vous proposer des exercices pour vérifier que le déplacement des pièces est bien acquis.

Initiation aux échecs – Le mouvement de la Tour

Une Tour se déplace horizontalement et verticalement d’autant de cases qu’elle le souhaite. Elle ne peut pas passer au-dessus de ses pièces ou des pièces adverses.

Initiation aux échecs

Une Tour prend les pions et les pièces adverses en les remplaçant sur sa case.

Initiation aux échecs

La Tour blanche est sur la même colonne que le pion noir. Elle peut le prendre si elle le souhaite.

Initiation aux échecs

Et voilà ! Vous nous connaissez maintenant, nous aimons bien accompagné l’apprentissage de petits exercices. Les voici !

Exercice 1 : Quelle pièce noire la Tour blanche peut-elle prendre ?

Initiation aux échecs

C’est le Cavalier c6 ! L’autre Cavalier n’est pas situé sur la même rangée que la Tour. Il n’est pas menacé.

Exercice 2 : Quelles pièces noires la Tour blanche peut-elle capturer ?

Initiation aux échecs

Cette fois, 2 pièces sont attaquées par la Tour blanche : le Cavalier f8 et la Tour d1. Les autres pièces ne sont pas placées sur la même rangée ou colonne que la Tour et ne peuvent pas être capturées.

Initiation aux échecs – Le mouvement du Fou

Un Fou se déplace diagonalement d’autant de cases qu’il le souhaite. Il ne peut pas passer au-dessus de ses pièces ou des pièces adverses. Comme la Tour, le Fou prend les pièces et les pions adverses en les remplaçant sur leur case.

   Initiation aux échecs

Au début de la partie, chaque joueur a deux Fous. Un situé sur une case noire et un situé sur une case blanche.

Initiation aux échecs

Les Fous de cases blanches resteront toute la partie sur des cases blanches et ceux de cases noires resteront toute la partie sur des cases noires.

Exercice 1 : Quel pièce ou pion le Fou blanc peut-il prendre ?

Initiation aux échecs

C’est le petit pion situé en g7 qui est attaqué par le Fou !

Exercice 2 : Quels pièces ou pions le Fou blanc peut-il prendre ?

Initiation aux échecs

Ce sont cette fois le pion b2 et la Tour g6 qui sont menacés. Le Cavalier n’est pas situé sur la diagonale du Fou !

Initiation aux échecs – Le mouvement de la Dame

Place à la pièce la plus puissante du jeu ! La Dame se déplace horizontalement, verticalement et diagonalement d’autant de cases qu’elle le souhaite. Elle ne peut pas passer au-dessus de ses pièces ou des pièces adverses. Comme la Tour et le Fou, la Dame prend les pièces et les pions adverses en les remplaçant sur leur case.

 Initiation aux échecs

Exercice 1 : Quels pièces ou pions la Dame blanche peut-elle prendre ?

Initiation aux échecs

Le Cavalier, le Fou et le pion sont tous les trois attaqués par la Dame blanche !

Exercice 2 : Quels pièces ou pions la Dame blanche peut-elle prendre ?

Initiation aux échecs

Les deux Tours et le Cavalier sont menacés par la Dame. On voit grâce à cet exemple que la Dame est une pièce à longue portée qui peut a de l’influence sur une grande partie de l’échiquier.

Initiation aux échecs – Le mouvement du Roi

Le Roi se déplace horizontalement, verticalement et diagonalement d’une seule case. Aux échecs, le Roi représente votre vie. Si vous vous le faites capturer, vous avez perdu !

Initiation aux échecs

Initiation aux échecs – Le mouvement du Cavalier

On a gardé le meilleur pour la fin ! Enfin, peut-être pas le meilleur mais la pièce dont le déplacement est le plus difficile à maîtriser : le Cavalier. Le Cavalier se déplace en formant de L majuscule de 3 cases sur 2 debout, couché ou à l’envers. Regardez-bien le Cavalier ci-dessous, il peut aller sur toutes ces cases.

Pour aller sur ces cases, à chaque fois, le Cavalier se déplace de deux cases horizontalement ou verticalement puis d’une case dans l’autre sens. Vous pouvez essayer, cela fonctionne tout le temps ! En partant de sa case de départ à sa case d’arrivée, cela forme bien des L majuscule de 3 cases sur 2. Pour se rappeler du déplacement du Cavalier, on peut compter dans sa tête un-deux, un. Cela correspond au mouvement du Cavalier de deux cases dans un sens et d’un case dans l’autre !

Grande particularité du Cavalier : le Cavalier saute au-dessus de ses pièces ou des pièces adverses.

Initiation aux échecs

Place à nos exercices !

Exercice 1 : Quel pion le Cavalier blanc peut-il prendre ?

Initiation aux échecs

Il s’agit du pion g6. Pour tous les autres pions, le Cavalier tombe à côté !

Exercice 2 : Quels pièces ou pions le Cavalier blanc peut-il prendre ?

Le Cavalier blanc peut capturer le pion d5, le Cavalier h5 et la Tour g8 !

Voilà, vous connaissez désormais le déplacement des pièces du jeu ! C’est un très bon début aux échecs. Bravo ! Pour parfaire votre initiation aux échecs, regardons maintenant comment sont placées les pièces au début de la partie.

Initiation aux échecs – Le placement des pièces

Les pions et les pièces se placent au départ de la partie comme ci-dessous.

Initiation aux échecs

Regardons le placement des pièces blanches. On place les pièces sur la première rangée et les pions sur la 2ème. Le Roi et la Dame sont au centre, la Dame blanche est sur une case de couleur blanche. Les Fous encadrent le couple royal, puis viennent les Cavaliers et les Tours.

Ce sont toujours les blancs qui commencent aux échecs. Puis les deux adversaires jouent chacun leur tour.

Il est temps maintenant de connaître le but du jeu d’échecs !

Initiation aux échecs – Le but du jeu : faire échec et mat

Nous l’avons déjà dit mais nous le répétons : le but du jeu est de capturer le Roi adverse. Il y a donc tout un vocabulaire spécial autour du Roi lorsqu’il est attaqué. Un roi attaqué est dit en échec. D’ailleurs, lorsqu’un adverse attaque le Roi adverse, une règle de bonne conduite est que celui-ci l’indique à son adversaire en disant à voix haute « échec ». Par ailleurs, un Roi n’a pas le droit de se faire lui-même en échec, c’est interdit par les règles du jeu.

Si un joueur est en échec, il a trois possibilités. Il peut fuir avec son Roi, il peut interposer une pièce entre son Roi et la pièce qui fait échec ou il peut prendre la pièce qui donne échec. Si aucune de ses possibilités existe, c’est à dire s’il ne peut pas parer l’échec, on dit que c’est échec et mat. La partie est perdue !

Entraînons-nous à faire échec.

Exercice : Faites échec au Roi noir en utilisant la Tour blanche.

La Tour blanche vient sur la case g1. Le Roi noir est attaqué, les blancs peuvent dire « Échec ! » à voix haute. Les noirs ont maintenant le choix de fuir avec le Roi noir par exemple en f8 ou d’interposer leur Cavalier entre la Tour et le Roi sur la case g4 (mais celui-ci se fera prendre par la Tour).

Nous allons nous entraîner à faire échec et mat bientôt. Mais d’abord place aux règles avancées.

Initiation aux échecs – Les règles avancées

Si vous débutez aux échecs et que vous êtes arrivé jusqu’ici, un grand BRAVO !

Nous vous avons expliquer les règles de base du jeu d’échecs. Elles sont déjà suffisantes pour faire vos premiers pas et vous pouvez si vous le souhaitez reporter l’apprentissage des règles avancées à un peu plus tard.

Voici ses règles un peu spéciales qui rendent le jeu d’échecs si intéressant.

La promotion

Si un pion arrive au bout de l’échiquier, il peut se changer en la pièce de son choix excepté un Roi et un pion. Cela s’appelle la promotion. Bien sûr, on aura tendance à prendre une Dame. Mais il existe des situations où prendre une autre pièce est plus avantageux. Nous vous expliquons tout ça dans notre article sur ce thème.

Le roque

Voici une des règles les plus importantes. Si l’espace est libéré entre votre Roi et votre Tour, si ni le Roi ni la Tour n’ont jamais bougé, si le Roi n’est pas en échec, ni ne passe sur une case où il sera attaqué, alors on peut bouger le Roi vers la Tour de deux cases et faire passer la Tour de l’autre côté du Roi, juste à côté de celui-ci. Cela s’appelle roquer aux échecs.

Voyons concrètement comment cela se passe en pratique.

L’espace entre le Roi blanc est la Tour h1 est libéré. Les blancs sont en position de faire le roque. Le Roi blanc va aller vers la Tour de deux cases et la Tour va venir se positionner juste à côté du Roi blanc, de l’autre côté.

Pourquoi faire le roque ? Pour mettre son Roi à l’abri ! Nous vous rappelons que votre Roi est votre vie et que laisser celui-ci au centre de l’échiquier n’est pas forcément la bonne idée. Par contre, le placer derrière trois pions, bien protéger est plus intéressant ! Roquer fait donc partie des grandes stratégies pour bien commencer aux échecs !

Initiation aux échecs – Le match nul

Particularité du jeu d’échecs, une partie peut finir match nul ! Il suffit pour cela qu’un joueur demande à son adversaire juste après avoir joué son coup « Voulez-vous faire match nul » et si son adversaire accepté, la partie est déclarée nulle. Cela s’appelle la nulle par consentement mutuel.

Une partie peut être aussi déclarée nulle dans d’autres cas bien particuliers :

  • Si une position se répète 3 fois dans une partie.
  • Lorsqu’un joueur fait un échec perpétuel au Roi adverse.
  • Si les deux joueurs ne jouent pas de coups de pions et n’échangent aucune pièces pendant 50 coups (la règle des 50 coups).

Enfin, la dernière règle à connaître pour faire match nul s’appelle le pat, nous lui dédions la partie suivante.

Initiation aux échecs – Le pat

Autre règle aux conséquences stratégiques spectaculaires : le pat ! Si un joueur doit jouer mais n’a plus de coups légaux à disposition, c’est pat et donc match nul ! Voici un exemple.

Initiation aux échecs

C’est aux blancs de jouer (on dit que le trait est aux blancs). Mais ceux-ci n’ont pas de coups légaux à disposition. Le Roi est bloqué (nous vous rappelons qu’il n’a pas le droit de se mettre en échec de lui-même), il ne peut pas bouger. Quant aux pions blancs, ils sont eux aussi bloqués. C’est donc pat et malgré le grand avantage matériel des noirs, c’est match nul !

La prise en passant

La dernière règle avancée du jeu d’échecs est assez fine et ses conséquences sur la stratégie des échecs plus complexes. Si un pion vient de bouger de deux cases et arrive juste à côté d’un pion advese, celui-ci peut le prendre. C’est la prise en passant ! Pour cela, le pion fera comme ci le pion adverse était situé en diagonale. Voyons tout de suite un exemple.

Vous avez les blancs. Le pion noir situé en d5 vient de bouger de deux cases. Vous avez alors la possibilité » au prochain coup, et seulement au prochain coup, d’effectuer la prise en passant avec votre pion e5.

Le pion e5 est arrivé en d6 comme-ci le pion noir avait bouger d’une case et non de deux. Une règle vraiment particulière !

Initiation aux échecs – Nos conseils pour bien débuter une partie

Devant toutes ces pièces et pions aux mouvements différents, on peut se sentir perdu. C’est donc très  important d’organiser son jeu et il y a quelques conseils simples à suivre pour bien débuter une partie d’échecs. Les voici !

1. Contrôler le centre de l’échiquier

Aux échecs, on appelle centre de l’échiquier les quatre cases marquées d’un rond vert sur le diagramme ci-dessous.

Initiation aux échecs

Ce sont les cases d4, e4, e5 et d5. Notre premier conseil est d’y placer des pions pour essayer d’étouffer le jeu de l’adversaire et de se donner le plus d’espace pour sortir nos pièces. Nous vous conseillons donc de jouer au premier coup le pion situé devant le Roi de 2 cases.

Avec l’idée d’amener, si notre adversaire nous laisse faire, le pion situé devant la Dame en d4 et de former ce que l’on appelle le grand centre de pions e4 et d4. Ce grand centre contrôle toutes les cases devant lui et empêche donc notre adversaire de se développer correctement. Les blancs auront également tout le loisir de sortir leurs pièces sur de bonnes cases derrière ce centre de pion fort.

Bien sûr, il se peut que votre adversaire connaisse ce plan et tente de vous empêcher de former le grand centre en jouant par exemple lui-aussi son pion devant le Roi de deux cases.

Placé en e5, le pion noir contrôle la case d4 et empêche les blancs de former le grand centre. Il est temps maintenant de sortir les pièces mineures (les Cavaliers et les Fous).

2. Sortir ses pièces mineures vers le centre

Vous avez compris, une bataille pour le centre s’engage. Nous allons donc jeter toutes nos forces dans la bataille et développer notamment nos Cavaliers sur les cases naturelles f3 et c3.

Initiation aux échecs

De ces cases, les Cavaliers auront une grande influence sur le centre. On pourra ensuite développer les Fous.

3. Gagner la course au développement

Une course s’engage également : le premier qui aura sorti ses pièces sera le mieux placé pour prendre l’initiative et attaquer son adversaires. Notons qu’aux échecs, c’est beaucoup plus efficace d’attaquer avec toutes ses pièces plutôt qu’avec seulement une ou deux. Pour gagner la course au développement, on respectera les principes suivants :

  • On développe une pièce directement sur une case intéressante et on ne la bouge pas une deuxième fois sans bonne raison.
  • On ne sort pas la Dame trop vite. La Dame serait exposée et pourrait se faire attaquer tout en aidant le développement de l’adversaire.

4. Mettre son Roi à l’abri

Tout en sortant nos pièces mineures, l’espace entre son Roi et sa Tour va se libérer. Ce sera parfat pour effectuer le roque. C’est vraiment crucial de mettre son Roi à l’abri. Inversement, si vous voyez que votre adversaire traîne un peu à roquer et que son Roi reste au centre de l’échiquier, vous pouvez tenter d’ouvrir les lignes pour l’attaquer.

Une attaque rapide peut fonctionner dans ce cas !

5. Faites jouer vos Tours

Bien des débutants aux échecs laissent leurs Tours dans le coin de l’échiquier toute la partie. C’est bien dommage car après la Dame, c’est la pièce la plus puissante du jeu. Lorsque le jeu va s’ouvrir, les Tours doivent être placées sur les colonnes ouvertes afin d’envahir la position adverse. Pour cela, soyez prêt à les mobiliser !

Initiation au jeu d’échecs – Les bienfaits des échecs

Parlons maintenant un petit peu des bienfaits que vous pouvez retirer du jeu d’échecs. Les joueurs d’échecs ont de tout temps attirer les scientifiques. Le premier à étudier les forts joueurs est Alfred Binet, l’inventeur du QI. Celui-ci a montré que les joueurs d’échecs ont une mémoire mieux organisée. Ils ont appris à s’organiser pour faire marcher ensemble toutes ces pièces au mouvement si différents et les compétences apprises en jouant, ils ont réussi à les transférer pour avoir une meilleure mémoire que les non-joueurs d’échecs !

Cela s’est poursuivi avec Michel Noir qui a montré dans sa thèse que des enfants ayant pris pendant deux ans des leçons d’échecs ont amélioré leur concentration de 50%, leur mémoire de 22% (la mémoire de travail, pas la mémoire à long terme) et leur logique de 32% par rapport aux autres enfants.

Comme le jeu d’échecs a tant de bienfaits sur les compétences cognitives des enfants, ce n’est pas étonnant que l’éducation nationale s’est emparé du jeu d’échecs pour notamment réduire les inégalités scolaires. Les dernières études Timss ont encore souligné les énormes inégalités scolaires entre les d’élèves et le jeu d’échecs permet d’effacer ces différences. En jouant aux échecs, les élèves développent leurs compétences sans même s’en rendre compte. Et réussir a gagné une partie d’échecs ou à résoudre un exercice donne un boost de confinace en soi.

Ce sont justement ces exercices d’échecs qui sont les plus bénéfiques pour le cerveau selon l’étude de Michel Noir. Jouer uniquement ne suffit pas pour recevoir les bienfaits des échecs. C’est le fait de se plonger quelques minutes en pleine réflexions devant une position d’échecs, sans toucher aux pièces, comme si on observait un tableau, qui est parfait pour cela. En voici un justement pour apprendre à trouver des échecs et mats.

Initiation aux échecs – Les exercices pour trouver des échecs et mats

Terminer une partie d’échecs peut s’avérer compliqué. Difficile de coincer le Roi de son adversaire ! Pourtant, il existe des schémas simples à connaître afin d’être capable de mater son adversaire. Voici par exemple le baiser de la Dame.

Les blancs jouent et matent en un coup

Avant de vous donner la solution, il est temps de parler de la notation échiquéenne qui est très utile pour comprendre les solutions des exercices d’échecs.

Les notations échiquéennes

Les pièces sont notées grâce à leurs initiales. La Tour se note T, le Fou F, le Cavalier C, le Roi R et la Dame D. De4 signifie donc que la Dame se déplace sur la case e4. Tf5 signifie que la Tour s’est déplacée sur la case f5.

Le pion est une exception : on n’utilise pas de lettre pour en parler. e4 veut donc dire que le pion est venu en e4. g6 signifie que le pion est arrivé en g6.

La prise se note x. DxCf5 signifie que la Dame a pris le Cavalier situé en f5. exd4 signifie que le pion de la colonne e a pris le pion situé en d4.

Place maintenant aux coups spéciaux :

  • L’échec se note +.
  • Le mat se note ++ ou #.
  • Le petit roque (quand on roque vers l’aile Roi, à droite de l’échiquier si on a les blancs) se note 0-0. Le grand roque (si on roque de l’autre côté, vers l’autre Tour) se note 0-0-0.
  • La promotion se note avec :. e8:Dame signifie que le pion a atteint la case e8 et s’est changé en Dame.

Voilà pour une première initiation aux notations échiquéennes !

La solution de l’exercice

Le bon coup était 1. Dg5

Initiation aux échecs

Le 1 devant le coup désigne le fait que ce soit le premier coup. Le coup montre que c’est un coup blanc. Sinon il y aurait eu 1… pour montrer que ce sont les noirs qui auraient joué.

Revenons à la position. La Dame, une fois placée en g5, fait échec au Roi noir. Elle contrôle toutes les cases de fuite possible et elle est protégée par le Fou. Le Roi noir ne peut pas se soustraire à l’échec. C’est échec et mat !

Regardez bien ce schéma : la dame vient se coller au Roi adverse tout en étant protégée par une de ses pièces. C’est le baiser de la Dame. Pour s’entraîner à trouver des échecs et mats dans ses parties, c’est important de chercher des exercices ayant le même thème. Par exemple, dans notre programme de 14 jours pour apprendre gratuitement à bien jouer aux échecs, vous trouverez 12 exercices sur le baiser de la Dame.

Une fois le schéma du baiser de la Dame bien acquis, vous pouvez travailler un autre schéma. Les plus célèbres sont le mat du couloir, le mat à l’étouffée et la batterie. C’est ainsi que vous pouvez travailler les échecs et mats.

Initiation aux échecs – Les exercices pour travailler la tactique

La tactique est l’art de déstabiliser vos adversaires en quelques coups. Elle permet soit de mater, soit de gagner du matériel, soit enfin de mettre en place ses stratégies. La stratégie aux échecs quant à elle est la vision à long terme. Quand on joue aux échecs, on doit toujours avoir en tête la tactique (puis-je faire une action courte qui va m’apporter quelque chose rapidement) et la stratégie (quel est mon plan à moyen ou long terme).

Et la tactique se travaille exactement comme les échecs et mats : on apprenant des schémas. On apprend à faire des clouages, des fourchettes, des rayon X, des sacrifices d’attraction, de déviation, à enfermer les pièces de nos adversaires. Retrouvez tous ces schémas dans notre dossier spécial sur la tactique aux échecs.

Initiation aux échecs – Topo sur le monde des échecs

Qui est champion du monde ?

C’est le norvégien Magnus Carlsen qui est le champion du monde actuellement. Il a gagné déjà 5 matchs de championnat du monde d’échecs et est considéré comme un des plus grands joueurs de l’histoire. En tout cas, il est dans la lignée de Raoul Capablanca, Alexander Alekhine, Bobby Fischer, Anatoly Karpov ou Garry Kasparov. C’est évidemment très difficile de comparer les époques, mais Magnus, de part sa domination, fait très fort !

Qui sont les meilleurs joueurs d’échecs français ?

Deux français dans le Top 10 mondial ! C’est pas beau ça ? Maxime Vachier-Lagrave est installé dans le Top mondial depuis longtemps. Il est même monté jusqu’à la deuxième place mondiale ! Mais il vient d’être dépassé par Alireza Firouzja, nouvelle star des échecs, 19 ans à peine et n°2 mondial. Magnus Carlsen a même déclaré que la seule chose qui le motiver pour jouer encore un championnat du monde d’échecs est de rencontrer Alizera Firouzja !

Chez les filles, Marie Sebag est la seule féminine à avoir le titre de GMI (grand-maître international). Sophie Milliet, sextuple championne de France, est l’autre grande star des échecs français féminin. Toutes les deux ont plus de 2400 Elo.

Qu’est-ce que le classement Elo ?

Le classement Elo est le classement des joueurs d’échecs. Il se base sur un calcul mathématiques. On commence les échecs à 1000 points, la moyenne des joueurs français est 1600, à 2000 Elo on est un fort joueur de club, à 2400 on a le niveau de maître, à 2500 le niveau de grand-maître et Magnus Carlsen qui est le joueur le mieux classé est à 2850 points environ.

Le classement Elo est géré par la fide, la fédération internationale d’échecs et est mis à jour tous les mois. Pour obtenir un Elo, il faut prendre une licence à la FFE (fédération française d’échecs) et participer soit à des tournois, soit à des compétitions par équipes en s’inscrivant dans un club d’échecs.

Qu’est-ce que la pendule d’échecs ?

Aux échecs, le temps de jeu est limité ! La pendule permet de régler la cadence de jeu. Lors des compétitions officielles, une partie peut durer plusieurs heures. Mais lorsqu’on joue entre amis, on joue ce qu’on appelle des blitz. Ce sont des parties où chacun des deux adversaires ont 5 minutes pour jouer la partie. Si la partie n’est pas terminée au bout des 5 minutes de réflexion d’un des deux joueurs, celui-ci a perdu !

Quelles sont les meilleures ouvertures d’échecs ?

Italienne, espagnole, sicilienne, orang-outan, dragon, les ouvertures d’échecs ont des noms géniaux ! Et il n’y en a pas une vraiment meilleure que l’autre, c’est juste qu’il faut trouver l’ouverture qui va correspondre à votre style de jeu.

On vous rappelle tout de même qu’il est important de maîtriser les grands principes de stratégie de l’ouverture dans un premier temps. Si ces principes sont acquis, alors vous pouvez passé à l’étape suivante et vous spécialiser dans une ouverture spécifique.

Voici le répertoire d’ouverture que nous recommandons lorsqu’on débute aux échecs.

Le point commun à ces trois ouvertures est de donner un jeu actif et c’est important lorsqu’on commence aux échecs de comprendre comment prendre l’initiative et attaquer l’adversaire. C’est toujours embêtant de voir des débutants se faire étouffer par leur adversaire en ayant des pièces passives. Avec ces 3 ouvertures, cela ne vous arrivera pas ! En plus, ce sont des pédagogues hors-pairs qui vous les explique : le champion de France Tigran Gharamian pour l’italienne et le maître-coach Kevin Terrieux pour les ouvertures noires.

Comment jouer en ligne aux échecs ?

Des milliers de joueur vous attendent en ligne pour jouer avec vous même si vous débutez aux échecs. D’ailleurs pour parfaire votre initiation aux échecs, ce serait top d’aller s’inscrire sur la plateforme gratuite lichess.org (plateforme française sans pub et gratuite, contrairement au site de jeu en ligne américain chess com) et de vous lancer pour jouer votre premier coup et vos premières parties !

Nous vous guidons d’ailleurs dans vos premiers cas avec notre dossier sur le jeu en ligne. Sachez que nous vous recommandons de jouer contre un humain, et ce même vous vous êtes complètement débutant aux échecs. Jouer contre un ordinateur n’est pas formateur car celui-ci va faire exprès de faire des bêtises qui sont très peu naturelles et que vous ne retrouverez pas lorsque vous allez vous lancer contre un humain.

Nous vous conseillons également de jouer à des cadences lentes, au moins au début de votre apprentissage. Cela peut paraître évidemment, mais nous vous rappelons que c’est en réfléchissant qu’on progresse et qu’on met en place la logique et les réflexes qui vont nous permettre de bien jouer aux échecs.

Comment poursuivre votre apprentissage du jeu d’échecs ?

Là, c’est facile ! Avec nous ! Nous sommes la plateforme francophone numéro 1 de l’apprentissage du jeu d’échecs en ligne. Deux champions de France, les grands-maîtres Christian Bauer et Tigran Gharamian, une double championne d’Europe Cécile Haussernot et les meilleurs coachs français vous attendent dans nos packs vidéos pour vous expliquer de façon claire et pédagogique les différentes concepts à maîtriser pour bien jouer.

Et maintenant, à vous de choisir

Voilà pour se guide d’initiation au jeu d’échecs. Nous espérons qu’il vous a été utile et que vos premiers pas dans le monde des échecs vous donneront beaucoup de plaisir. Si c’est bien le cas, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !

Aidez-nous

En partageant cet article sur vos réseaux, vous contribuez à notre mission depuis 2016 : populariser le jeu d’échecs et l’apprendre au plus grand nombre, et en cela, nous vous remercions du fond du coeur. Merci !

Partager sur facebook
Facebook

Cher lecteur, les milliers de fans qui vous ont précédé améliorent en continu le programme de 14 jours pour apprendre et progresser. Accessible gratuitement sur inscription pour les débutants comme les amateurs.

Bien calculer aux échecs
Améliorer la logique de votre calcul

Nos dossiers

Logo apprendre les echecs en 24h
Programme pas à pas gratuit.
Nous apprenons aux débutants.
Nous aidons les amateurs à progresser.

Rejoignez les 29 000 membres de notre communauté !
Du débutant au bon joueur amateur, vous allez progresser, c’est certain !