Le jeune et talentueux Quentin Loiseau rencontre lors de cette troisième ronde Tigran Gharamian. Après cette partie, Tigran prendra la tête du classement !

Tigran Gharamian combatif

Il n’est jamais facile de jouer contre « le plus petit Elo » du tournoi. On se sent obligé de gagner au risque de forcer la position et de se retrouver moins bien. Surtout avec les pièces noires, quand son adversaire ne prend aucun risque. Mais Tigran Gharamian s’est montré très combatif !

En effet, on vous a appris à sortir toutes vos pièces rapidement dans l’ouverture (retrouvez si besoin un rappel des règles de stratégie des ouvertures ICI). Cela implique en particulier de ne pas bouger deux fois la même pièce en début de partie, sauf si on y est obligé bien sûr. Mais ce qui est beau aux échecs, c’est de trouver des exceptions aux règles. C’est aussi comme ça qu’on déstabilise son adversaire ! Tigran a ainsi bougé un de ses Cavaliers pas moins de quatre fois ! Il fallait oser !

Tigran a donc pris le risque de désorganiser sa position pour prendre un pion à son adversaire. Comme dans la partie de la ronde précédente, une fois l’avantage pris, sa réalisation en gain va être impressionnante. Son adversaire dans les cordes, Tigran ne va lui laisser aucune occasion de sortir la tête de l’eau.

Quentin Loiseau – Tigran Gharamian

Quentin a les blancs, Tigran les noirs. Regardez bien en particulier le trajet du Cavalier noir qui se trouve en g8. Il va traverser tout l’échiquier, chipant au passage un pion aux blancs. Et bien entendu, prenez exemple sur Tigran pour réaliser un avantage matériel en gain. Un des secrets pour cela est de faire très attention aux idées de l’adversaire pour les empêcher de trouver du contre-jeu. Cela s’appelle la prophylaxie et nous en parlons ICI.

Pour terminer, retrouvez l’ensemble du parcours de Tigran Gharamian au championnat de France ICI. Ainsi que le résumé de la ronde suivante bientôt ICI.