Quand on pense aux émotions, on pense surtout aux réactions physiques qu’elles engendrent : le sourire aux lèvres pour la joie, le mal de ventre pour la peur, des rougeurs pour la colère…  Mais ce qui est vraiment important est que les émotions nous aident à prendre des décisions. Le célèbre neurobiologiste Damasio a montré que la seule logique ne suffit pas pour résoudre la plupart des problèmes  et que les émotions interviennent de manière très importante. Ainsi ne pas comprendre nos émotions peut nous amener à prendre de mauvaises décisions dans la vie. A contrario, bien gérer ses émotions fait partie d’un développement personnel réussi !

Gérer ses émotions grâce au jeu d’échecs

Mettons tout de suite les choses au point, il ne s’agit absolument pas de contrôler ses émotions. Ce n’est simplement pas possible ! ll s’agit de les comprendre et de savoir en tirer parti. Et c’est là qu’intervient le jeu d’échecs ! En effet, lorsqu’on joue, nous vivons la partie en ressentant toutes sortes d’émotions. Comme dit la célèbre maxime de Mac Mahon, il y a plus d’aventures sur un échiquier que sur toutes les mers du monde ! Prenons chaque émotion et voyons pourquoi et comment apprendre à la gérer grâce au jeu d’échecs :

gérer ses émotions

La colère

La colère est certainement l’émotion la moins acceptée socialement. Pourtant elle permet de mieux se connaître notamment en connaissant les limites qu’on n’est pas prêt à accepter. Si on fulmine contre son patron, c’est qu’il nous impose quelque chose et qu’il nous frustre. Apprendre à reconnaître cette émotion est donc très utile pour prendre des décisions dans la vie. Aux échecs, la colère vient lorsqu’on a joué un mauvais coup et qu’on s’en rend compte. Il s’agit alors de la reconnaître, de ne pas se laisser submerger par elle pour ne pas continuer à jouer de mauvais coups et d’en tirer des leçons pour les prochaines parties. Un bel apprentissage pour la vie !

La peur

L’utilité de cette émotion est plus connue : nous prévenir du danger. Par contre certaines peurs plus irrationnelles comme la peur de parler en public ou la peur de perdre aux échecs révèlent un manque de confiance en soi. C’est très important pour se développer que d’avoir repéré ces peurs irrationnelles. Les échecs sont parfaits pour cela et permettent également de développer sa confiance en soi.

La joie

La joie permet de donner du sens à notre vie en ressentant une adéquation entre ce qu’on vie et nos valeurs. C’est l’émotion qui nous permet d’avancer dans la vie. Demandez à un joueur d’échecs la joie que procure de gagner une partie ou même d’avoir réussi à mettre en place une stratégie ou d’avoir découvert une nouvelle idée. C’est un boost considérable pour la vie de tous les jours !

La tristesse

Apprendre à gérer cette émotion est capitale puisque son refoulement est à l’origine de dépressions. Pourtant, elle est extrêmement utile pour nous permettre de dépasser un coup dur dans la vie ou une déception et pour rebondir. Aux échecs, on doit dépasser la tristesse de la perte d’une partie pour aborder la suivante dans de bonnes conditions.

Les émotions : un impact sur la santé

Mais ce n’est malheureusement pas tout… En effet, un manque de compréhension de ses émotions a des effets très négatifs sur notre santé :

  • Un stress chronique double le risque d’accident vasculaire. Notons néanmoins que si le stress est modéré et ponctuel, il est inoffensif.
  • Le refoulement des émotions est à l’origine de la plupart des dépressions.
  • L’anorexie et la boulimie auraient aussi pour origine les émotions.

Quand on vous dit que les échecs peuvent améliorer la santé ! Blague à part, gérer ses émotions est très important, pensez-y  !

Pour finir, retrouvez nos articles sur la santé ICI .